Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Assassinat de Rosa Luxemburg. Ne pas oublier!

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg a été assassinée. Elle venait de sortir de prison après presque quatre ans de détention dont une grande partie sans jugement parce que l'on savait à quel point son engagement contre la guerre et pour une action et une réflexion révolutionnaires était réel. Elle participait à la révolution spartakiste pour laquelle elle avait publié certains de ses textes les plus lucides et les plus forts. Elle gênait les sociaux-démocrates qui avaient pris le pouvoir après avoir trahi la classe ouvrière, chair à canon d'une guerre impérialiste qu'ils avaient soutenue après avoir prétendu pendant des décennies la combattre. Elle gênait les capitalistes dont elle dénonçait sans relâche l'exploitation et dont elle s'était attachée à démontrer comment leur exploitation fonctionnait. Elle gênait ceux qui étaient prêts à tous les arrangements réformistes et ceux qui craignaient son inlassable combat pour développer une prise de conscience des prolétaires.

Comme elle, d'autres militants furent assassinés, comme Karl Liebknecht et son ami et camarade de toujours Leo Jogiches. Comme eux, la révolution fut assassinée en Allemagne.

Que serait devenu le monde sans ces assassinats, sans cet écrasement de la révolution. Le fascisme aurait-il pu se dévélopper aussi facilement?

Une chose est sûr cependant, l'assassinat de Rosa Luxemburg n'est pas un acte isolé, spontané de troupes militaires comme cela est souvent présenté. Les assassinats ont été systématiquement planifiés et ils font partie, comme la guerre menée à la révolution, d'une volonté d'éliminer des penseurs révolutionnaires, conscients et déterminés, mettant en accord leurs idées et leurs actes, la théorie et la pratique, pour un but final, jamais oublié: la révolution.

Rechercher

Avec Rosa Luxemburg.

1910.jpgPourquoi un blog "Comprendre avec Rosa Luxemburg"? Pourquoi Rosa Luxemburg  peut-elle aujourd'hui encore accompagner nos réflexions et nos luttes? Deux dates. 1893, elle a 23 ans et déjà, elle crée avec des camarades en exil un parti social-démocrate polonais, dont l'objet est de lutter contre le nationalisme alors même que le territoire polonais était partagé entre les trois empires, allemand, austro-hongrois et russe. Déjà, elle abordait la question nationale sur des bases marxistes, privilégiant la lutte de classes face à la lutte nationale. 1914, alors que l'ensemble du mouvement ouvrier s'associe à la boucherie du premier conflit mondial, elle sera des rares responsables politiques qui s'opposeront à la guerre en restant ferme sur les notions de classe. Ainsi, Rosa Luxemburg, c'est toute une vie fondée sur cette compréhension communiste, marxiste qui lui permettra d'éviter tous les pièges dans lesquels tant d'autres tomberont. C'est en cela qu'elle est et qu'elle reste l'un des principaux penseurs et qu'elle peut aujourd'hui nous accompagner dans nos analyses et nos combats.
 
Voir aussi : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/
 
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 21:42
Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 17:36

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 


Un nom choisi comme symbole d'une musique hors norme

"avec un nom prédestiné à empecher les choses de ronronner en rond"

Une citation symbole de mouvement et de volonté de libération

« Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes. »
-- Rosa Luxemburg

C'est ce qui semblerait expliquer de leur nom.

Un nouveau témoignage de la diversité de ceux qui se sentent une proximité avec Rosa Luxemburg.


Heddy Boubaker (analog synth, el. bass, fl, perc, obj), Fabien Duscombs (dr, perc, objets), Françoise Guerlin (voc, obj), Piero Pepin (tp, obj, syth), Marc Perrenoud (db, el. gt, el.bass)

 


Musique libérée et libératoire

 

Tendres ou furieux, résolument contemporains ou romantiques, évoquant parfois de vieux démons de la musique du XXième siécle voire ceux de temps plus antiques mais n'hésitant pas une seconde à se propulser au delà de l'imaginaire le plus débridé et avec un nom prédestiné à empecher les choses de ronronner en rond, le Rosa Luxembourg quintet est le vilain petit mouton noir à 5 pattes de la musique improvisée. Les zoologistes utopiques ayant étudié l'animal disent de ce rassemblement d'individus défricheurs et sans frontières musicales que de toutes façons ils n'en sauront jamais plus qu'à leur première découverte, les surprises étant totales, extrèmes, renouvellées, innombrables et même plus…

 

Rosa Luxemburg new Quintet est une formation de musique totalement improvisée dont le maître mot est
« no limits ! »

 

Episodes (Night Asylum, Not Two Records, 2010)

In The Night Asylum (Night Asylum, Not Two Records, 2010)

An Amusing Misunderstanding (Nig
Partager cet article
Repost0
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 11:15

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

Fin des années 60. La remise en cause du système dans les pays occidentaux commence à remettre Rosa Luxemburg à  l'honneur de la pensée, de l'art et en partie de l'action politique. En partie car les références au trotskysme, au maoïsme sont souvent plus présentes que celles à la Révolution russe et à la pensée et l'action de Rosa Luxemburg, trop mal connue. C'est essentiellement en opposition à Lénine ou tirée vers le "spontanéisme" "inventé" en son honneur et dont elle est pourtant bien loin, qu'on la cite ou l'utilise.

Parmi les documents à voir, ce film certainement bien oublié du groupe Sziga Vertov sur lequel nous publions le dossier suivant.

 


Pour voir le film

 

Ce site permet de voir des documents qui seraient sinon inaccessibles. Il est important de lire la présentation pour comprendre la démarche, avant de regarder le film.

 

http://www.ubu.com/resources/index_fr.html


Voir le dossier Godard sur http://sites.google.com/site/dossierjeanlucgodard/4-documentation/videos-sur-le-site

 


Sur le site de la Gaumont: http://www.gaumont.fr/fr/film/Vladimir-et-Rosa.html  

 

Année de sortie : 1971
Durée : 103 mn
Genre : Documentaire
De Jean-Luc Godard
Avec Jean-Pierre Gorin, Claude Nedjar, Ernest Menzer

Synopsis : En 1971, huit militants américains furent accusés de "conspiration en vue de provoquer une émeute" et jugés lors du procès dit des "huit de Chicago". Jean-Luc Godard et Jean-Pierre Gorin proposent de rejouer ce procès mais sur le mode burlesque : un juge se nomme Ernest Adolf Himmler, dessine sur les playmates de Playboy au lieu d'écouter les témoignages...Un surprenant mélange de cinéma politique et de dérision qui caricature la justice bourgeoise.


 


Présentation de la copie neuve sur

http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/C68D831C964246DCC12571400048877E?OpenDocument&sessionM=2.4.1&L=1&view=

 

 

VLADIMIR ET ROSA
réalisé par le groupe Dziga Vertov
(Jean-Luc Godard/ Jean-Pierre Gorin)
France–RFA–États-Unis/1970/96'/ coul.
copie neuve Gaumont
avec Anne Wiazemsky, Jean-Pierre Gorin, Jean-Luc Godard, Juliet Berto, Ernest Menzer

Vladimir et Rosa s'inspire de façon parodique du procès vers 1968-69 des « huit de Chicago», les protagonistes de la plus importante affaire politique américaine de ces quarante dernières années. Inculpés de conspiration en vue de provoquer des émeutes, ils furent acquittés. Le film fut produit et refusé par la télévision allemande.

«Théoriquement: ce que représente les procès intentés aux militants gauchistes par la justice des pays impérialistes, et pratiquement : comment la représentation d'un tel procès, c'est-à-dire un reflet, le fabriquer de la façon la plus juste possible.»
Godard et Gorin, scénario du film, Jean-Luc Godard : documents, Éd. Centre Pompidou, 2006

 


Présentation sur le site http: //www.cineclubdecaen.com/realisat/godard/vladimiretrosa.htm 


Vladimir et Rosa est tourné en septembre 1970. Il s'agissait de financer le film militant pour les combattants palestiniens qui devait s'appeler Jusqu'à la victoire et qui nécessitait des voyages en Palestine.


Godard et Gorin réunissent des fonds, 20 000 dollars, sur la base du nom de Godard auprès de Grouv press, qui avait déjà participé au financement de Pravda, et d'une télévision allemande.


Le film, qui ne répond aussi à aucune nécessité autre que celle de gagner de l'argent, sera réalisé dans un esprit ludique. Il va s'agir de reconstituer le procès des militants révolutionnaires, les huit de Chicago dont un des black panthers. Les minutes du procès ont été publiées en anglais dans le livre "contempt " (outrage). Le titre s'expliquant par le fait que les accusés ne seront finalement accusé que d'injures à la cour durant le procès. Sera également évoqué le procès fait aux militants de La cause du peuple, journal interdit, interdiction face à laquelle, se sont mobilisés Godard, Truffaut, Sartre ou Ferré. Les intellectuels célèbre devaient descendre dans la rue et vendre ce journal. Certains propos sont restitués tel quel.


Gorin et Godard forment un duo comique se référant à Jerry Lewis. Godard apparaît pour la première fois à l'image dans un de ses films.Le film oppose les thèses de Vladimir Lénine et Rosa Luxembourg sur la primauté du parti ou de la spontanéité révolutionnaire des masses pour conduire la révolution. Ce débat est réactualisé en 68 et Godard et Cohn-Bendit autour de Vent d'est. Seront alors valorisés tous les gestes qui contestent la forme du procès : ne pas parler seulement quand on est invité, d'où les outrages à la cour, seule véritable position révolutionnaire. Il s'agit aussi de refuser de faire le cinéma attendu notamment avec l'apparition de la vidéo à la fin. Godard se voulait pionnier en la matière. Il est le premier européen a avoir acheté la caméra Sony mise sur le marché en 1968.


C'est le dernier film réalisé dans le cadre groupe Dziga Vertov. Après, les films seront seulement signés du double nom Godard et Gorin.

 

Année de sortie : 1971
Durée : 103 mn
Genre : Documentaire
De Jean-Luc Godard
Avec Jean-Pierre Gorin, Claude Nedjar, Ernest Menzer

 

Synopsis : En 1971, huit militants américains furent accusés de "conspiration en vue de provoquer une émeute" et jugés lors du procès dit des "huit de Chicago". Jean-Luc Godard et Jean-Pierre Gorin proposent de rejouer ce procès mais sur le mode burlesque : un juge se nomme Ernest Adolf Himmler, dessine sur les playmates de Playboy au lieu d'écouter les témoignages...Un surprenant mélange de cinéma politique et de dérision qui caricature la justice bourgeoise.


Voir la fiche  du présentation sur  Plus sur IMDb.com

http://www.imdb.fr/title/tt0066532/fullcredits#writer

 

Vladimir et Rosa (1971) Plus sur IMDb.com »


Groupe Dziga Vertov

 

 

Jean-Luc Godard

 

(non crédité)

Jean-Pierre Gorin

 

(non crédité)

 

Scénaristes (dans l'ordre alphabétique)


Jean-Luc Godard

 

non crédité

Jean-Pierre Gorin

 

non crédité

Groupe Dziga Vertov

 

 

 

Ensemble (dans l'ordre alphabétique)

 

Yves Afonso

...

Yves - un étudiant révolutionnnaire

 

Juliet Berto

...

Juliet / Weatherwoman / Hippie

 

Jean-Luc Godard

...

Vladimir Lenin

 

Jean-Pierre Gorin

...

Karl Rosa

 

Ernest Menzer

...

Judge Julius Himmler

 

Claude Nedjar

...

Dave Dellinger

 

Anne Wiazemsky

...

Ann / Women's liberation militant

 

Groupe Dziga Vertov

 

 

Jean-Luc Godard

 

(non crédité)

Jean-Pierre Gorin

 

(non crédité)

 

Groupe Dziga Vertov

 

 

Jean-Luc Godard

 

(non crédité)

Jean-Pierre Gorin

 

(non crédité)



Sociétés de Production





Munich Tele-Pool


Distributeurs


Détails supplémentaires
Durée USA:106 min
Pays:France | Allemagne de l'ouest
Langue:Français
Couleur:Couleur
Son:Mono
Société:Munich Tele-Po

Groupe Dziga Vertov Plus sur IMDb.com »
Filmographie
  1. Ici et ailleurs (1976)
  2. Vladimir et Rosa (1971)
  3. Luttes en Italie (1971)
    ... autre titre : "Lotte in Italia" - Italie (titre original)
  4. Le vent d'est (1970)
  5. Pravda (1970)
  1. Ici et ailleurs (1976)
  2. Vladimir et Rosa (1971)
  3. Luttes en Italie (1971)
    ... autre titre : "Lotte in Italia" - Italie (titre original)
  4. Pravda (1970)
  1. Vladimir et Rosa (1971)
  2. Luttes en Italie (1971)
    ... autre titre : "Lotte in Italia" - Italie (titre original)
  3. Pravda (1970)
  1. Vladimir et Rosa (1971)

Pays

Date de sortie

USA

16 avril 1971

 

France

octobre 1977

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 15:26

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

mumument-mies.jpg

 

Monument construit en 1926 et détruit pat les nazis en 1935


Trouvé sur Twitter.

 

memópolis

Somos un colectivo de investigación en estudios urbanos, interesados en memoria urbana, ciudad justa, políticas del territorio y construcción de paisajes culturales. Actualmente vivimos en Santiago de Chile.

http://memopolis.tumblr.com/post/7782344427/monumento-a-karl-liebknecht-y-rosa-luxemburg-co

La obra fue diseñada por Mies Van Der Rohe, construida en 1926. En 1935, fue destruida por el nazismo y en 1951, reemplazada por el Memorial de los Socialistas, como iniciativa de la República Democrática Alemana (RDA).

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 17:52

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

Malgré le SPD, malgré tout   

trotz_spd_849029.jpg

 

Très beau dessin qui reprend le "malgré tout" de Rosa Luxemburg

et du dernier texte de Liebknecht avant son assassinat

Et qui garde toute sa validité.

En Allemagne, comme en France:

"Malgré la social-démocratie, malgré tout ..."

 

http://www.toonpool.com/cartoons/Red Rosa Luxemburg_135585

http://www.toonpool.com/cartoons/trotz spd_84902 


Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 17:37

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

red_rosa_luxemburg_1355855.jpg

  http://www.toonpool.com/cartoons/Red Rosa Luxemburg_135585


Malgré le SPD, malgré tout   

trotz_spd_849029.jpg

 

Très beau dessin qui reprend le "malgré tout" de Rosa Luxemburg

et du dernier texte de Liebknecht avant son assassinat

Et qui garde toute sa validité.

En Allemagne, comme en France:

"Malgré la social-démocratie, malgré tout ..."

Partager cet article
Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 21:08

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

Grab_liebknecht_luxemburg.jpg

 

Cette photographie a été prise lors des obsèques de Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht  ainsi que des autres militants tombés en janvier 1919, par Herbert Fiebrandt (Herbert Paatz) Elle a été collée dans un album. Son petit-fils la mise en accès libre en 2005... Cette démarche nous permet d'avoir accès à un document émouvant et qui nous montre bien l'importance de cette cérémonie. C'est une démarche non mecantile que nous saluons.


A propos de la photographie
Grab_liebknecht_luxemburg.jpg(600 × 432 Pixel, Dateigröße: 107 KB, MIME-Typ: image/jpeg)
  • Photographer: Herbert Fiebrandt
  • Permission given by Alexander Fiebrandt, grandchild of the photographer
    • "Dieses Bild hat mein Großvater Herbert Fiebrandt 1919 am Grab Rosa Luxemburgs und Karl Liebknechts selber fotografiert und in ein Album geklebt. Das Album ist heute in meinem Besitz. Ich habe es eingescannt und stelle es frei zur Verfügung. Alexander Fiebrandt 23:31, 15. Sep 2005 (CEST)"
    • Translation: "This photograph was taken by my grandfather Herbert Fiebrandt in 1919 at the grave of Rosa Luxemburg and Karl Liebknecht and sticked into a photo album. Today, the album is in my ownership. I've scanned it and make it available freely. Alexander Fiebrandt 23:31, Sept. 15, 2005 (CEST)"
  • First uploaded to de-Wikipedia by Alexander Fiebrandt:

18:59, 15. Sep 2005 . . Alecconnell (Diskussion) . . 600 x 432 (109269 Byte) (Grab Karl Liebknechts und Rosa Luxemburgs, 1919 Aufnahme von Herbert Fiebrandt Paatz)


Important à savoir à propos de Herbert Fiebrandt (Herbert Paast ):  il a refusé le service dans l'armée allemande lors de la Première guerre mondiale et a été emprisonné jusqu'à la fin de la guerre. Durant la révolution de 1918 il s'est engagé dans les conseils d'ourviers et de soldats.


Herbert Paatz (Herbert Fiebrandt), 2 juin 1898 (Berlin) - Novembre 1944
Journaliste et auteur pour enfants.

http://www.bdfi.net/forums/viewtopic.php?id=1526

herbertpaatz.jpg

 

 

Voyages Merveilleux de Paul et Mariette (Doktor Kleinermacher führt Dieter in die Welt, 1938), Herbert Paatz Hachette Bibliothèque Rose Illustrée 1941 Traduction Melle Fournier Pargoire

 

Illustrations non signées

v_paatzkleinermacher.jpg  v_paatzkleinermacherx.jpg

 

 

Issu d'une série d'aventures pédagogiques avec un vieux savant, inventeur  de multiples procédés dont la miniaturisation pour explorer le monde animal, végétal et les sciences physiques. Dans le titre français, le savant est renommé Docteur Comegram. Seul le premier titre a été traduit en français. En Allemagne, la série a connu un petit sursaut avec une réédition sous de nouveaux titres en 1981.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 11:00
169559
La nouvelle création de la Cie Caboch'Art autour des lettres de prison de Rosa Luxemburg.

Rosa Luxemburg, militante active du parti Social Démocrate, reproche à son parti ses compromissions et ses prises de position en faveur de la guerre.

Condamnée à la prison en 1913, pour ses opinions pacifiques, elle y restera pendant presque toute la durée de la guerre.

Arrêtée en 1919, elle est assassinée à Berlin par les Corps Francs de Gustav Noske.

Pour saisir la personnalité de Rosa Luxemburg, il faut replacer ses activités révolutionnaires dans un contexte beaucoup plus large. Sa fidélité et sa rectitude, son respect du « vivant » et son amour du « bien » prennent alors toutes leurs dimensions.

L'envie très vite de découvrir l'univers et les préoccupations politiques et spirituelles (les deux termes ne sont pas antinomiques !) de Rosa Luxemburg.

Préoccupations, à bien des égards, proches de notre cheminement d'humains et d'artistes.

Contacter l'auteur de l'annonce
Contacts

Line Angelo - 05 46 27 52 49

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 22:03

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

 

France Culture la nuit et la voix de Rosa Luxemburg qui résonne dans le silence de sa cellule et de la nuit.

Qui traverse la nuit et le temps.

 

D'autant plus prenante que le hasard la fait apparaître entre deux sommeils,

A l'orée d'un éveil.

 

De sa cellule, écrites il y a près de 100 ans, les lettres s'égrennent dans le temps d'aujourd'hui.

Les mots prennent la force du noir de la nuit qui les entoure.

Ils éveillent l'écho d'un autre enfermement. La description du silence si particulier connu des enfermés.

 

La voix d'Anouk Grinberg.

Est-ce ainsi qu'elle pensait ses mots, Rosa Luxemburg?

Peut-être moins rêche, moins abrupte qu'on ne la présente souvent.

 

Mais chacun doit la lire en fonction de soi-même, je suppose.

 

Une fréquentation quotidienne la fait ressentir plus universelle,  

si universelle,

Oui,moins abrupte, moins rêche,

Toute en nuances.

 

Et cependant, Anouk Grinberg donne une voix paradoxale aux mots,

une vie parlée, à ce qui fut seulement pensé et écrit,

puisqu'écrit prisonnier.

 

Et la voix de Rosa Luxemburg semble s'élever au sein de ce silence si particulier de la nuit, connu des enfermés

 

France-Culture la nuit, Rosa la vie

3 mars 2012

 

(La nuit rêvée de ... Carol Mann et les moments si précieux de ces rediffusions de France-Culture, parenthèse invraisemblable dans un monde d'abêtissement, d'exploitation)

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 10:42

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

Suite de la lecture de rosalux d'André Benedetto.

 

"L'ordre règne ..." On s'achemine vers la fin de la pièce.Les fils se rejoignent: l'ordre règne à Marseille, l'ordre règne à Berlin. Rosa Luxemburg est assassinée et le sens s'impose. Ce sont les mêmes forces qui sont à l'oeuvre. C'est le capitalisme qui introduit par intérêt la peste à Marseille, qui assassine la révolution spartakiste, qui assassine Rosa Luxemburg. C'est pourquoi sa voix, sa présence s'impose à l'auteur. Pour lire le début de "Une lecture de Rrosalux d'André Benedetto, le lien vers l'article:

 

Une lecture de Rosa Lux d'André Benedetto ou la présence incessante de Rosa Luxemburg

 

ROSA LUX 

P.J. OSWALD 

1970

P 65/66


 

" L'ordre règne à Varsovie", "l'ordre règne à Paris", "l'ordre règne à Berlin". Tous les demi-siècles, les gardiens de "l'ordre" lancent ainsi dans un des foyers de la lutte mondiale leurs bulletins de vctoire. Et ces "vainqueurs" qui exultent ne s'aperçoivent pas qu'un "ordre" qui a besoin d'être maintenu périodiquement par de sanglantes hécatombes va inéluctablement à sa perte. Cette " semaine spartakiste" de Berlin, que nous a-t-elle apporté, que nous enseigne-t-elle? Au coeur de la mêlée, au milieu des clameurs de triomphe de la contre-révolution, les prolétaires révolutionnaires doivent déjà faire leur bilan des événements, les mesurer, eux et leurs résultats, au grand étalon de l'histoire. La révolution n'a pas de temps à perdre, elle poursuit sa marche en avant, - par-dessus les tombes encore ouvertes, par delà les "victoires" et les "défaites" - vers ses objectifs grandioses. Et le premier devoir de ceux qui luttent pour le socialisme internationaliste, c'est d'étudier avec lucidité sa marche et ses lignes de force. Car il faut étudier dans quelles conditions la défaite s'est chaque fois produite. Résulte-t-elle du fait que l'énergie des masses est venue se briser contre la barrière des conditions historiques qui n'avaient pas atteint une maturité suffisante, ou bien est-elle imputable aux demi-mesures, à l'irrésolution, à la faiblesse interne qui ont paralysé l'action révolutionnaire?

 

A  la lumière de cette question historique, comment juger la défaite de ce que l'on appelle la semaine "spartakiste"? Provient-elle de l'impétuosité de l'énergie révolutionnaire et de l'insuffisante maturité de la situation, ou de la faiblesse de l'action menée? De l'une et de l'autre! Le double caractère de cette crise, la contradiction entre la manifestation vigoureuse, résolue, offensive des masses berlinoises et l'irrésolution, les hésitations, les atermoiements de la direction, telles sont les caractéristiques de ce dernier épisode.

 

La direction a été défaillante. Mais on peut et on doit instaurer une direction nouvelle, une direction qui émane des masses et que les masses choisissent. Les masses constituent l'élément décisif, le roc sur lequel on bâtira la victoire finale de la révolution. Les masses ont été à la hauteur de leur tâche. Elles ont fait de cette "défaite" un maillon dans la série des défaites historiques, qui constituent la fierté et la force du socialisme international. Et voilà pourquoi la victoire flleurira sur le sol de cette défaite.

 

"L'ordre règne à Berlin!", sbires stupides! Votre ordre est bâti sur le sable. Dès demain la révolution "se dressera avec fracas" proclamant à son de trompe pour votre plus grand effroi:

j'étais, je suis, je serai!

ceci est mon testament

je l'ai publié le 14

et le 15 on m'a tuée

 

Partager cet article
Repost0

Grève de masse. Rosa Luxemburg

La grève de masse telle que nous la montre la révolution russe est un phénomène si mouvant qu'il reflète en lui toutes les phases de la lutte politique et économique, tous les stades et tous les moments de la révolution. Son champ d'application, sa force d'action, les facteurs de son déclenchement, se transforment continuellement. Elle ouvre soudain à la révolution de vastes perspectives nouvelles au moment où celle-ci semblait engagée dans une impasse. Et elle refuse de fonctionner au moment où l'on croit pouvoir compter sur elle en toute sécurité. Tantôt la vague du mouvement envahit tout l'Empire, tantôt elle se divise en un réseau infini de minces ruisseaux; tantôt elle jaillit du sol comme une source vive, tantôt elle se perd dans la terre. Grèves économiques et politiques, grèves de masse et grèves partielles, grèves de démonstration ou de combat, grèves générales touchant des secteurs particuliers ou des villes entières, luttes revendicatives pacifiques ou batailles de rue, combats de barricades - toutes ces formes de lutte se croisent ou se côtoient, se traversent ou débordent l'une sur l'autre c'est un océan de phénomènes éternellement nouveaux et fluctuants. Et la loi du mouvement de ces phénomènes apparaît clairement elle ne réside pas dans la grève de masse elle-même, dans ses particularités techniques, mais dans le rapport des forces politiques et sociales de la révolution. La grève de masse est simplement la forme prise par la lutte révolutionnaire et tout décalage dans le rapport des forces aux prises, dans le développement du Parti et la division des classes, dans la position de la contre-révolution, tout cela influe immédiatement sur l'action de la grève par mille chemins invisibles et incontrôlables. Cependant l'action de la grève elle-même ne s'arrête pratiquement pas un seul instant. Elle ne fait que revêtir d'autres formes, que modifier son extension, ses effets. Elle est la pulsation vivante de la révolution et en même temps son moteur le plus puissant. En un mot la grève de masse, comme la révolution russe nous en offre le modèle, n'est pas un moyen ingénieux inventé pour renforcer l'effet de la lutte prolétarienne, mais elle est le mouvement même de la masse prolétarienne, la force de manifestation de la lutte prolétarienne au cours de la révolution. A partir de là on peut déduire quelques points de vue généraux qui permettront de juger le problème de la grève de masse..."

 
Publié le 20 février 2009