Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Assassinat de Rosa Luxemburg. Ne pas oublier!

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg a été assassinée. Elle venait de sortir de prison après presque quatre ans de détention dont une grande partie sans jugement parce que l'on savait à quel point son engagement contre la guerre et pour une action et une réflexion révolutionnaires était réel. Elle participait à la révolution spartakiste pour laquelle elle avait publié certains de ses textes les plus lucides et les plus forts. Elle gênait les sociaux-démocrates qui avaient pris le pouvoir après avoir trahi la classe ouvrière, chair à canon d'une guerre impérialiste qu'ils avaient soutenue après avoir prétendu pendant des décennies la combattre. Elle gênait les capitalistes dont elle dénonçait sans relâche l'exploitation et dont elle s'était attachée à démontrer comment leur exploitation fonctionnait. Elle gênait ceux qui étaient prêts à tous les arrangements réformistes et ceux qui craignaient son inlassable combat pour développer une prise de conscience des prolétaires.

Comme elle, d'autres militants furent assassinés, comme Karl Liebknecht et son ami et camarade de toujours Leo Jogiches. Comme eux, la révolution fut assassinée en Allemagne.

Que serait devenu le monde sans ces assassinats, sans cet écrasement de la révolution. Le fascisme aurait-il pu se dévélopper aussi facilement?

Une chose est sûr cependant, l'assassinat de Rosa Luxemburg n'est pas un acte isolé, spontané de troupes militaires comme cela est souvent présenté. Les assassinats ont été systématiquement planifiés et ils font partie, comme la guerre menée à la révolution, d'une volonté d'éliminer des penseurs révolutionnaires, conscients et déterminés, mettant en accord leurs idées et leurs actes, la théorie et la pratique, pour un but final, jamais oublié: la révolution.

Rechercher

Avec Rosa Luxemburg.

1910.jpgPourquoi un blog "Comprendre avec Rosa Luxemburg"? Pourquoi Rosa Luxemburg  peut-elle aujourd'hui encore accompagner nos réflexions et nos luttes? Deux dates. 1893, elle a 23 ans et déjà, elle crée avec des camarades en exil un parti social-démocrate polonais, dont l'objet est de lutter contre le nationalisme alors même que le territoire polonais était partagé entre les trois empires, allemand, austro-hongrois et russe. Déjà, elle abordait la question nationale sur des bases marxistes, privilégiant la lutte de classes face à la lutte nationale. 1914, alors que l'ensemble du mouvement ouvrier s'associe à la boucherie du premier conflit mondial, elle sera des rares responsables politiques qui s'opposeront à la guerre en restant ferme sur les notions de classe. Ainsi, Rosa Luxemburg, c'est toute une vie fondée sur cette compréhension communiste, marxiste qui lui permettra d'éviter tous les pièges dans lesquels tant d'autres tomberont. C'est en cela qu'elle est et qu'elle reste l'un des principaux penseurs et qu'elle peut aujourd'hui nous accompagner dans nos analyses et nos combats.
 
Voir aussi : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/
 
12 janvier 2019 6 12 /01 /janvier /2019 22:33
La Révolution allemande sur le site smolny : Documents ( Octobre 1918 - Janvier 1919 ).
La Révolution allemande : Documents ( Octobre 1918 - Janvier 1919 )
Sélection chronologique de textes de référence

 

7 janvier 2009 par eric

 

Présentation :

Janvier 2009 - Janvier 1919. Quatre-vingt-dix ans depuis l’insurrection de Berlin. La révolution allemande est un noeud historique du XXe siècle. Elle marque l’apogée de la plus grande vague révolutionnaire qui ait jamais submergée le monde capitaliste. Son échec sera celui de tout le mouvement ouvrier international, condamnant la Russie soviétique à une dégénérescence fulgurante et criminelle. La violence et la brutalisation nées de la première guerre mondiale se déploient maintenant impitoyablement dans la lutte de classes pour aboutir à la liquidation de toute une génération d’ouvriers révolutionnaires. La social-démocratie est le fer de lance de cette contre-révolution. Par son appel aux instincts meurtriers les plus vils, par la constitution des corps-francs, par l’écrasement physique et moral des forces prolétariennes, la social-démocratie pave la voie au nazisme.

 

Pourtant, de ces événements déterminants, on chercherait en vain une trace profonde dans la bibliographie en langue française. Sur Novemberrevolution nous avons présenté sur ce site une chronologie des événements et une bibliographie indicative. Nous nous sommes également fait l’écho des rares publications récentes centrées sur cet événement : le roman Karl & Rosa d’Alfred Döblin, et le recueil Les Spartakistes de Gilbert Badia.

 

Les textes que l’on trouvera ici couvrent une première période, comprise entre l’entrée des sociaux-démocrates au gouvernement en octobre 1918 et l’écrasement de l’insurrection de janvier 1919. Dès le premier texte, un article de Rosa Luxemburg, le cadre est posé, et d’une certaine façon le dénouement aussi, malheureusement.

 

Si l’essentiel des documents est bien entendu disponible en langue allemande, ainsi qu’un grand nombre d’ouvrages historiques, peu d’entre eux sont disponibles en ligne, et encore moins traduits.

 

Un certains nombre de textes sont donc en langue allemande. Pour quelques uns, il s’agit d’une première parution sur internet. Pour ce qui est de traductions éventuelles, nous ferons à la mesure de nos moyens, sachant que nous réitérons notre proposition d’un projet d’ensemble d’édition d’articles politiques inédits, de Rosa Luxembug notamment.

 

Ces textes sont, dans un premier temps, ceux d’auteurs dont les oeuvres réunies ont été éditées (Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht, principalement, mais aussi Wilhelm Pieck). Des textes collectifs (tracts, appels, etc.) pourront être ajoutés.

 

Il n’échappera à personne, que bon nombre de documents listés ici sont "sans lien". Signe qu’il reste beaucoup à faire. Et en même temps, relativement peu, à l’échelle du temps écoulé - 90 ans ! - et, encore une fois, de l’importance de ces événements.

 

Merci de signaler tout manque important ou erreur dans ce document de travail.

 

E.S.


Index chronologique :

-  10/1918

-  13/10/1918

  • Wilhelm Pieck : « Revolutionäre Antikriegarbeit in Holland » [deutsch] / « Le travail révolutionnaire anti-guerre en Hollande » - Compte-rendus de discours à la conférence nationale, tenue à Amsterdam, des groupes allemands Kampf en Hollande, parus dans Der Kampf du 19/10/1918.

-  18/10/1918

-  31/10/1918

-  04/11/1918

-  06/11/1918

  • Karl Liebknecht : « An den VI. Allrussischen Sowjetkongress » [deutsch] / « Au sixième congrès pan-russe des soviets » - Salutations.

-  08/11/1918

-  09/11/1918

-  10/11/1918

  • Karl Liebknecht : « Feinde ringsum ! » [deutsch] / « Les ennemis nous entourent » - Discours au Conseil des ouvriers et soldats réuni au cirque Busch à Berlin.

-  14/11/1918

-  15/11/1918

-  18/11/1918

-  19/11/1918

  • Karl Liebknecht : « Klarheit über die Ziele schaffen » [deutsch] / « De la clarté sur les objectifs poursuivis » - Discours à une assemblée du conseil ouvrier de Berlin
  • Karl Liebknecht : « Der neue Burgfrieden » [deutsch] / « La nouvelle Union sacrée » - Article paru dans Die Rote Fahne n°4.

-  20/11/1918

-  21/11/1918

  • Rosa Luxemburg : Télégramme à Clara Zetkin (également 14 et 18/11)
  • Karl Liebknecht : « Das, was ist » [deutsch] / « Ce qu’il en est » - Article paru dans Die Rote Fahne n°6.

-  24/11/1918

  • Rosa Luxemburg : Lettre à Clara Zetkin
  • Rosa Luxemburg : « Ein gewagtes Spiel » [deutsch] / « Un jeu risqué » - Article paru dans Die Rote Fahne n°9.

-  25/11/1918

  • Rosa Luxemburg, Karl Liebknecht, Franz Mehring, Clara Zetkin : « An die Proletarier aller Länder ! » [deutsch] / « Aux prolétaires de tous les pays » - Appel paru dans Die Rote Fahne n°10.

-  27/11/1918

  • Karl Liebknecht : « Klarheit über Weg und Ziel » [deutsch] / « De la clarté sur le chemin et le but » - Discours au 53e Comité de Marine.
  • Karl Liebknecht : « Die proletarische Jugend in der Revolution » [deutsch] / « La jeunesse prolétarienne dans la révolution » - Article paru dans Die Junge Garde n°1.
  • Rosa Luxemburg : « Der Acheron in Bewegung » [deutsch] / « L’Achéron en mouvement » - Article paru dans Die Rote Fahne n°12.

-  28/1//1918

  • Karl Liebknecht : « Leitsätze » [deutsch] / « Principes » - Essai non publié.

-  29/11/1918

-  12/1918

-  02/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Rüstung der Revolution » [deutsch] / « L’armement de la Révolution » - Article paru dans Die Rote Fahne n°17.

-  03/12/1918

  • Rosa Luxemburg : « Die "unreife" Masse » [deutsch] / « Les masses "immatures" » - Article paru dans Die Rote Fahne n°18.

-  04/12/1918

  • Rosa Luxemburg : « Die Sozialisierung der Gesellschaft » [deutsch] / « La socialisation de la société » - Article paru dans Die junge Garde n°2.

-  11/12/1918

  • Rosa Luxemburg : « Um den Vollzugsrat » [deutsch] / « Pour le Conseil exécutif » - Article paru dans Die Rote Fahne n°26.

-  13/12/1918

  • Karl Liebknecht : « An den Gründungsparteitag der Kommunistischen Arbeiterpartei Polens » [deutsch] / « Au Congrès de fondation du Parti communiste ouvrier de Pologne » - Message de salutation.

-  14/12/1918

  • Rosa Luxemburg : « Was will der Spartakusbund ? » [deutsch] / « Que veut la Ligue Spartacus ? » - Article paru dans Die Rote Fahne n°29.

-  15/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Der Konterrevolution entgegentreten ! » [deutsch] / « Affronter la contre-révolution » - Discours à la conférence générale de l’USPD du Grand-Berlin, publié par Die Freiheit n°57 (16/12/1918).
  • Rosa Luxemburg : « Korreferat zur Politik der USPD » [deutsch] / « Compte-rendu du second rapporteur sur la politique de l’USPD » - Intervention à la conférence générale de l’USPD du Grand-Berlin, publié par Die Freiheit n°57 (16/12/1918).
  • Rosa Luxemburg : « Schlußrede » [deutsch] / « Discours de clôture » - Intervention à la conférence générale de l’USPD du Grand-Berlin, publié par Die Freiheit n°59 (17/12/1918).
  • Rosa Luxemburg : « Auf die Schanzen » [deutsch] / « Sur les positions de repli » - Article paru dans Die Rote Fahne n°29.

-  16/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Zum Reichsrätekongreß » [deutsch] / « Sur le Congrès des Conseils » - Discours pendant une manifestation de masse devant la Chambre des députés de Prusse publié dans Die Rote Fahne n°32 (17/12/1918).

-  17/12/1918

-  20/12/1918

  • Rosa Luxemburg : Lettre à Lénine
  • Rosa Luxemburg : « Eberts Mamelucken » [deutsch] / « Les mamelouks d’Ebert » - Article paru dans Die Rote Fahne n°35.

-  21/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Die Toten mahen » [deutsch] / « Se rappeler des morts » - Discours tenus lors de l’inhumation des manifestants assassinés. Publiés dans dans Die Rote Fahne n°37 (22/12/1918).
  • Rosa Luxemburg : « Deutscher "Bolschewismus" » [deutsch] / « Le "Bolchevisme" allemand » - Article paru dans Hamburger Volkszeitung n°39 (supplément).
  • Rosa Luxemburg : « Ein Pyrrhussieg » [deutsch] / « Une victoire à la Pyrrhus » - Article paru dans Die Rote Fahne n°36.

-  23/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Was will der Spartakusbund ? » [deutsch] / « Que veut la Ligue Spartacus ? » - Discours à une Assemblée rue Hasenheide (Berlin).
  • Rosa Luxemburg : « Die Wahlen zur Nationalversammlung » [deutsch] / « Les Élections à l’Assemblée nationale » - Article paru dans Die Rote Fahne n°38.

-  24/12/1918

  • Wilhelm Pieck : Lettre au Comité directeur de l’USPD / An den Parteivorstand der USPD [deutsch]

-  25/12/1918

-  29/12/1918

  • Rosa Luxemburg : « Die Reichskonferenz des Spartakusbundes » [deutsch] / « La Conférence nationale de la Ligue Spartacus » - Article paru dans Die Rote Fahne n°43.

-  30/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Die Krisis in der USP » [deutsch] / « La crise au sein de l’USPD » - Discours sur le premier point à l’ordre du jour du Congrès de fondation du KPD.
  • Karl Liebknecht : « Rußland ist die Geburtsstätte der deutschen Revolution » [deutsch] / « La Russie est le lieu de naissance de la révolution allemande » - Intervention dans la discussion au Congrès de fondation du KPD.
  • Karl Liebknecht : « Für die Beteiligung an den Wahlen zur Nationalversammlung » [deutsch] / « Pour la participation aux élections à l’Assemblée nationale » - Intervention dans la discussion au Congrès de fondation du KPD.

-  31/12/1918

  • Karl Liebknecht : « Zum Programmentwurf ; Solidarität mit dem revolutionären Rußland » [deutsch] / « Le projet de programme ; Solidarité avec la Russie révolutionnaire » - Intervention dans la discussion au Congrès de fondation du KPD.
  • Karl Liebknecht : « Zur Geschäftsordnung » [deutsch] / « Point d’ordre » - Intervention dans la discussion au Congrès de fondation du KPD.

-  31/12/1918 - 01/01/1919

  • Karl Liebknecht : « Über die Verhandlungen mit dem revolutionären Obleuten » [deutsch] / « Sur les pourparlers avec les Délégués révolutionnaires » - Discours et résolution au Congrès de fondation du KPD.
  • Rosa Luxemburg : I. « Rede für die Beteiligung der KPD an den Wahlen zur Nationalversammlung » - II. « Rede gegen eine wirtschaftlich-politische Einheitsorganisation der Arbeiterbewegung » - III. « Unser Programm und die politische Situation » - IV. « Protestresolution gegen das Vorgehen der deutschen Regierung im Osten » [deutsch] / I. « Discours sur la participation du KPD aux élections à l’Assemblée nationale » - II. « Discours contre une organisation unitaire économico-politique » - III. « Notre programme et la situation politique » - IV. « Résolution de protestation contre la conduite du Gouvernement allemand à l’Est » - Interventions au Congrès de fondation du KPD.

-  01/01/1919

  • Wilhelm Pieck : « Verhandlungen mit den revolutionären Obleuten » [deutsch] / « Pourparlers avec les Délégués Révolutionnaires » - Interventions dans la discussion au Congrès de fondation du KPD.

-  02/01/1919

  • Karl Liebknecht : « An den Gründungsparteitag der Kommunistischen Partei Ungarns » [deutsch] / « Au Congrès de fondation du Parti communiste de Hongrie » - Message de salutation.

-  03/01/1919

  • Anonyme / Rosa Luxemburg ? : « Die erste Parteitag » [deutsch] / « Le premier Congrès du Parti » - Article paru dans Die Rote Fahne n°3.

-  04/01/1919

-  06/01/1919

  • Karl Liebknecht : « Kameraden ! Arbeiter ! » [deutsch] / « Camarades ! Travailleurs ! » - Communication du Comité d’action révolutionnaire.
  • Karl Liebknecht : « Wir sind der tatbereite Teil » [deutsch] / « Nous sommes au pied du mur » - Discours pendant une manifestation de masse d’ouvriers berlinois dans la Siegesallee.

-  07/01/1919

  • Rosa Luxemburg : « Was machen die Führer ? » [deutsch] / « Que font les chefs ? » - Article paru dans Die Rote Fahne n°7.

-  08/01/1919

  • Rosa Luxemburg : « Versäumte Pflichten » [deutsch] / « Devoirs manqués » - Article paru dans Die Rote Fahne n°8.

-  10/01/1919

  • Wilhelm Pieck : « An die revolutionären Obleuten und Vertrauensmänner der Großbetriebe Groß-Berlins und an den revolutionären Aktionsausschuß Berlins » [deutsch] / « Aux Délégués Révolutionnaires et Hommes de confiance des grandes entreprises du Grand Berlin et au Comité d’Action révolutionnaire de Berlin » - Lettre publiée dans Die Rote Fahne n°13 du 13/10/1919.

-  11/01/1919

-  13/01/1919

  • Rosa Luxemburg : « Kartenhäuser » [deutsch] / « Châteaux de cartes » - Article paru dans Die Rote Fahne n°13.

-  14/01/1919

-  15/01/1919

-  19/01/1919


Sources :

— LIEBKNECHT Karl, Gesammelte Reden und Schriften, Band IX, Berlin, Dietz Verlag, 1982 ;

— LUXEMBURG Rosa, Gesammelte Werke, Band IV, Berlin, Dietz Verlag, 1990 ;

— PIECK Wilhelm, Gesammelte Reden und Schriften, Band I, Berlin, Dietz Verlag, 195

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Grève de masse. Rosa Luxemburg

La grève de masse telle que nous la montre la révolution russe est un phénomène si mouvant qu'il reflète en lui toutes les phases de la lutte politique et économique, tous les stades et tous les moments de la révolution. Son champ d'application, sa force d'action, les facteurs de son déclenchement, se transforment continuellement. Elle ouvre soudain à la révolution de vastes perspectives nouvelles au moment où celle-ci semblait engagée dans une impasse. Et elle refuse de fonctionner au moment où l'on croit pouvoir compter sur elle en toute sécurité. Tantôt la vague du mouvement envahit tout l'Empire, tantôt elle se divise en un réseau infini de minces ruisseaux; tantôt elle jaillit du sol comme une source vive, tantôt elle se perd dans la terre. Grèves économiques et politiques, grèves de masse et grèves partielles, grèves de démonstration ou de combat, grèves générales touchant des secteurs particuliers ou des villes entières, luttes revendicatives pacifiques ou batailles de rue, combats de barricades - toutes ces formes de lutte se croisent ou se côtoient, se traversent ou débordent l'une sur l'autre c'est un océan de phénomènes éternellement nouveaux et fluctuants. Et la loi du mouvement de ces phénomènes apparaît clairement elle ne réside pas dans la grève de masse elle-même, dans ses particularités techniques, mais dans le rapport des forces politiques et sociales de la révolution. La grève de masse est simplement la forme prise par la lutte révolutionnaire et tout décalage dans le rapport des forces aux prises, dans le développement du Parti et la division des classes, dans la position de la contre-révolution, tout cela influe immédiatement sur l'action de la grève par mille chemins invisibles et incontrôlables. Cependant l'action de la grève elle-même ne s'arrête pratiquement pas un seul instant. Elle ne fait que revêtir d'autres formes, que modifier son extension, ses effets. Elle est la pulsation vivante de la révolution et en même temps son moteur le plus puissant. En un mot la grève de masse, comme la révolution russe nous en offre le modèle, n'est pas un moyen ingénieux inventé pour renforcer l'effet de la lutte prolétarienne, mais elle est le mouvement même de la masse prolétarienne, la force de manifestation de la lutte prolétarienne au cours de la révolution. A partir de là on peut déduire quelques points de vue généraux qui permettront de juger le problème de la grève de masse..."

 
Publié le 20 février 2009