Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Assassinat de Rosa Luxemburg. Ne pas oublier!

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg a été assassinée. Elle venait de sortir de prison après presque quatre ans de détention dont une grande partie sans jugement parce que l'on savait à quel point son engagement contre la guerre et pour une action et une réflexion révolutionnaires était réel. Elle participait à la révolution spartakiste pour laquelle elle avait publié certains de ses textes les plus lucides et les plus forts. Elle gênait les sociaux-démocrates qui avaient pris le pouvoir après avoir trahi la classe ouvrière, chair à canon d'une guerre impérialiste qu'ils avaient soutenue après avoir prétendu pendant des décennies la combattre. Elle gênait les capitalistes dont elle dénonçait sans relâche l'exploitation et dont elle s'était attachée à démontrer comment leur exploitation fonctionnait. Elle gênait ceux qui étaient prêts à tous les arrangements réformistes et ceux qui craignaient son inlassable combat pour développer une prise de conscience des prolétaires.

Comme elle, d'autres militants furent assassinés, comme Karl Liebknecht et son ami et camarade de toujours Leo Jogiches. Comme eux, la révolution fut assassinée en Allemagne.

Que serait devenu le monde sans ces assassinats, sans cet écrasement de la révolution. Le fascisme aurait-il pu se dévélopper aussi facilement?

Une chose est sûr cependant, l'assassinat de Rosa Luxemburg n'est pas un acte isolé, spontané de troupes militaires comme cela est souvent présenté. Les assassinats ont été systématiquement planifiés et ils font partie, comme la guerre menée à la révolution, d'une volonté d'éliminer des penseurs révolutionnaires, conscients et déterminés, mettant en accord leurs idées et leurs actes, la théorie et la pratique, pour un but final, jamais oublié: la révolution.

Rechercher

Avec Rosa Luxemburg.

1910.jpgPourquoi un blog "Comprendre avec Rosa Luxemburg"? Pourquoi Rosa Luxemburg  peut-elle aujourd'hui encore accompagner nos réflexions et nos luttes? Deux dates. 1893, elle a 23 ans et déjà, elle crée avec des camarades en exil un parti social-démocrate polonais, dont l'objet est de lutter contre le nationalisme alors même que le territoire polonais était partagé entre les trois empires, allemand, austro-hongrois et russe. Déjà, elle abordait la question nationale sur des bases marxistes, privilégiant la lutte de classes face à la lutte nationale. 1914, alors que l'ensemble du mouvement ouvrier s'associe à la boucherie du premier conflit mondial, elle sera des rares responsables politiques qui s'opposeront à la guerre en restant ferme sur les notions de classe. Ainsi, Rosa Luxemburg, c'est toute une vie fondée sur cette compréhension communiste, marxiste qui lui permettra d'éviter tous les pièges dans lesquels tant d'autres tomberont. C'est en cela qu'elle est et qu'elle reste l'un des principaux penseurs et qu'elle peut aujourd'hui nous accompagner dans nos analyses et nos combats.

ATTENTION. PUBLICITES IMPOSEES.
Nous avons été avertis de la présence de publicités sur le blog. Elles sont particulièrement aggressives. Cela nous est imposé sans concertation par notre hébergeur. C'est une grave remise en cause de notre travail.  Nous avons le choix entre prendre une option payante, migrer. Nous continuons à animer ce blog, l'un des seuls en langue française et même au-delà à fournir un travail scientifique régulier. Car il est fréquenté quotidiennement. Aussi, nous vous remercions de rester fidèle à ce travail. Vous pouvez utiliser un bloqueur de publicités comme adblock.  c.a.r.l.
Parallèlement, vous pouvez consulter  et si possible vous abonner à notre nouveau site où nous continuons notre travail de recherche, de publication d'inédits et où nous reprenons les articles les plus importants du blog:

11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 21:23

1. Rosa Luxemburg et la colonisation [ article / numéro ]

René Gallissot L'Homme et la société / Année 1974 / Volume 33 / Numéro 1 / pp. 133-151

[Un article majeur sur ce champ de recherche]


2. La question de l'impérialisme chez V. I. Lénine et Rosa Luxemburg [ article / numéro ]

Christian Palloix L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 15 / Numéro 1 / pp. 103-138

 


3. Au sujet de la théorie marxiste de la population, un débat entre Rosa Luxemburg et Otto Bauer [ article / hors série ]

Guy Meublat Population / Année 1975 / Volume 30 / Numéro 1 / pp. 197-219

 


4. Pour une sociologie de l'impérialisme [ article / numéro ]

Anouar Abdel-Malek L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 20 / Numéro 1 / pp. 37-53

 


5. Partisans. Rosa Luxemburg vivante - Déc. Janv. 1969 [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1969 / Volume 12 / Numéro 1 / pp. 239-241

… numéro entièrement consacré à Rosa Luxemburg à l'occasion du cinquantième anniversaire de son assassinat


6. Qu'est-il advenu du concept d'impérialisme ? [ dossier thématique ]

Revue Tiers Monde / Année 1997 / Volume 38 / Numéro 150

… Depuis, une nouvelle offensive a été lancée pour ouvrir les marchés du Tiers Monde, pas seulement aux biens, comme Rosa Luxemburg l'avait noté, mais aussi aux services. Les pays sous-développés ...QU'EST-IL ADVENU DU CONCEPT D'IMPÉRIALISME ? On ne parle plus d'impérialisme. Ni en France, où l'on a pourtant vu se développer une école marxiste prestigieuse autour de thèmes tels que l'échange... qu'on évoque, par exemple, l'embargo sur Cuba, au Moyen-Orient, à propos de l'Irak, ou en Asie à propos des réformes du commerce mondial. Nous, au Nord, sommes devenus prudents. L'adjectif « anti-impérialiste...


7. Qu'est l'impérialisme devenu ? [ article / numéro ]

Prabhat Patnaïk Tiers-Monde / Année 1997 / Volume 38 / Numéro 150 / pp. 279-284

… QU'EST L'IMPÉRIALISME DEVENU? par Prabhat Patnaik1 Un observateur extérieur ne peut que remarquer l'extraordinaire transformation qui s'est opérée, ces quinze dernières années, dans le discours... marxiste aux États-Unis et en Europe: pratiquement plus personne ne parle d'impérialisme. J'ai quitté Cambridge, Angleterre, où j'enseignais l'économie, en 1974, et je suis revenu à l'ouest, aux États-Unis...


8. Impérialisme et mode d'accumulation international du capital. Essai d'une approche du néo-impérialisme [ article / numéro ]

Christian Palloix Tiers-Monde / Année 1974 / Volume 15 / Numéro 57 / pp. 233-252

 

 

9Les ruses de la raison et les surprises de l'histoire : Marx, Keynes et Schumpeter, théoriciens de l'impérialisme [ article / numéro ]

Serge Latouche Cahiers d'économie politique / Année 1985 / Volume 10 / Numéro 1 / pp. 369-386

… les théoriciens marxistes de Kautsky à Boukharine en passant par Hilferding, Lénine et Rosa Luxemburg vont analyser l'impérialisme comme ... L'impérialisme est un thème, désormais, fondamental de la sée... n'ont produit quoique ce soit sur la question. Le mot d'impérialisme commençait tout juste sa carrière à la mort du premier, et le second ne s'est guère penché sur les problèmes embrassant le monde entier...


10. Impérialisme et analyse du capitalisme contemporain : quelques préalables [ article / numéro ]

Christian Palloix L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 19 / Numéro 1 / pp. 83-91

… définir l'impérialisme aussi brièvement que possible, il faudrait dire qu'il est le stade monopoliste du capitalisme ». (7) Cf. « La question de l'impérialisme chez V. I. Lénine et Rosa Luxemburg … En clair, la prise en compte de l'analyse de l'impérialisme nous permet de progresser sur la voie de celle du capitalisme contemporain, placé sous la contradiction capital national— capital...impérialisme et analyse du capitalisme contemporain quelques préalables CHRISTIAN PALLOIX L'analyse du capitalisme contemporain ne peut progresser qu'à partir de la prise en compte des phénomènes...


11. Nicolas Boukharine, L'impérialisme et l'accumulation du capital [ compte-rendu / numéro ]

Souyri Pierre François Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1979 / Volume 34 / Numéro 2 / pp. 372-374

Il n’est pas douteux enfin que la théorie de l’impérialisme que Lénine et Boukharine lui-même avaient élaborée au cours de la guerre allait beaucoup plus loin que celle de Rosa Luxemburg dans la mise jour des relations... Luxemburg que le capitalisme est encore bien loin être mûr pour la révolution et le socialisme. Il n’est pas faux non plus de souligner que la théorie luxembourgiste de l’impérialisme ne rend pas compte de tous... ce ne sont pas seulement quelques-unes des critiques que Boukharine adresse Rosa Luxemburg et Tougan-Baranovski qui paraissent mal fondées et excessives Ce sont les présupposées théoriques partir desquelles il construit...


12. Actuel Marx, n° 18, 2e semestre 1995 : « L'impérialisme aujourd'hui » [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1995 / Volume 117 / Numéro 3 / pp. 193-194

… Pour Pierre Salama, les formes de domination impérialiste ont changé depuis les théorisations marxistes de Rosa Luxemburg et Lénine... raisons de la désaffection ou du désintérêt à l'égard d'un terme, l'impérialisme, qui passe pour « démodé », ce qu'il explique par les échecs des résultats des luttes anti-impérialistes mais aussi par les... à dégager les traits principaux du néo-impérialisme, « L'impérialisme ne s'est jamais réduit à un rapport entre nations et parler de nations prolétaires serait particulièrement hors de propos aujourd'hui...


13. Éléments pour la révision des théories marxistes de l’impérialisme en fonction du rôle de l’État et de l’établissement de rapports néo-coloniaux [ article ]

Campbell, Bonnie

Études internationales / Année 1977 / Volume 8 / Numéro 3


14. La notion de culture dans les théories marxistes sur la question nationale [article / numéro]

Claudie Weill L'Homme et la société / Année 1990 / Volume 97 / Numéro 3 / pp. 59-66

 


15. Jacques Derrida, Spectres de Marx, Paris, Galilée, 1993 [ compte-rendu / numéro ]

Alain Guillerm L'Homme et la société / Année 1993 / Volume 110 / Numéro 4 / p. 139   

 


16. Jacques Derrida, Spectres de Marx, Paris, Galilée, 1993 [ compte-rendu / numéro ]

Alain Guillerm L'Homme et la société / Année 1994 / Volume 111 / Numéro 1 / p. 191

 


17. Les femmes dans la pensée économique [ article / numéro ]

Marie-Véronique Wittmann Revue française d'économie / Année 1992 / Volume 7 / Numéro 3 / pp. 113-138

… Même si la théorie de l'impérialisme est née d'une lecture critique du Capital, Rosa Luxemburg ne renia jamais son adhésion aux idées de base du marxisme. C'est sa fidélité à l'enseignement..., est publié en 1913 par Rosa Luxemburg, l'une des figures marquantes du socialisme allemand. Elle ouvre ainsi la voie à Joan Robinson, que son premier ouvrage Economie de la concurrence imparfaite impose... personnelle à la pensée économique. Rosa Luxemburg est historiquement la première d'entre elles, encore qu'elle soit plus connue comme militante socialiste et révolutionnaire que comme économiste. Née...


18. Un socialiste polonais à Paris ou Pourquoi le socialisme marxiste a-t-il méconnu l'importance du phénomène national ? À la lumière des enseignements que l'on peut tirer du congrès de Londres (1896) de la IIe Internationale [ article / numéro ]

Timothy Snyder Revue des études slaves / Année 1999 / Volume 71 / Numéro 2 / pp. 243-262

polonais de cette affaire, Kelles-Krauz, l'auteur de la résolution, et Rosa Luxemburg (1870-1919), son adversaire majeur, sur celle des socialistes allemands, autrichiens, britanniques, français et italiens... la possibilité d'empêcher Rosa Luxemburg et les autres adversaires du patriotisme de participer au congrès de Londres. Luxemburg était l'incarnation même du courant socialiste qui, en Pologne, niait l'importance.... » La question de l'exclusion de Rosa Luxemburg de ce congrès était, pour lui, « une question de vie ou de mort ». Le PPS décida donc de faire tout ce qui lui était possible afin de faire invalider, au congrès...


19. New Left Review.- N. 60, mars-avril 1970 [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 16 / Numéro 1 / pp. 389-390

De l'examen des théories de Marx, Bernstein, Lénine, Kautsky, Rosa Luxemburg, Lukacs et Gramsci, il ressort que la problématique majeure se situe autour de « la fausse alternative spontanéisme/jacobinisme... » dont il faut attribuer la parenté à l'impérialisme économique britannique du siècle précédent, au i traditionalisme dans la conception (et dans la réalité) des rapports de classe et au conservatisme... Imperialism, Monthly Review) présentée ci-dessus. L'auteur nous montre en effet, ici, comment l'impérialisme américain, caractérisé d'abord par son refus de l'occupation militaro-territoriale de type colonial...


20. Agota Gueullette. Politique économique extérieure dans un modèle marxiste : le cas soviétique (1917-1947) [ compte-rendu / numéro ]

Sokoloff Politique étrangère / Année 1997 / Volume 62 / Numéro 4 / pp. 686-687

 


21 Georges Haupt, Le Congrès manqué. L'Internationale à la veille de la première guerre mondiale. Étude et documents, « Bibliothèque socialiste ». [ compte-rendu / numéro ]

Rebérioux Madeleine Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1967 / Volume 22 / Numéro 6 / pp. 1356-1360

qui s'y intéressaient, le problème de l'impérialisme que les analyses de Holson en 1902, surtout celles de Hilferding en 1910 et de Rosa Luxemburg en 1913, avaient amené à inscrire à l'ordre du jour du Congrès de Vienne... socialiste », 1965, 300 p. 2. Cf. Rosa Luxemburg, La Révolution russe et Grève de masses, parti et syndicat ; Paul Lafargue, Le Droit à la paresse. S. Cf. Staline contre Trotsky, 1924-26 : la révolution... du Capital où Rosa Luxemburg résume et synthétise l'enseignement qu'elle vient de donner à l'École du Parti. Lénine les approuve. 1366 MOUVEMENTS OUVRIERS débat en distinguant deux stratégies...


22. L'Homme et la société, N. 15, 1970. marxisme et sciences humaines. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 15

 


23. L'internationale des femmes socialistes [ article / numéro ]

Nicole Gabriel Matériaux pour l'histoire de notre temps / Année 1989 / Volume 16 / Numéro 1 / pp. 34-41

1915 La question des femmes dans la Deuxième Internationale est rarement posée en tant que telle. Si l'on connaît de grandes figures — Rosa Luxemburg, Angelica Balabanoff, Alexandra Kollontai, Clara Zetkin... internationaux. Mais elle n'eut pas comme Rosa Luxemburg ou Angelica Bala- banoff de fonction dans les instances de l'Internationale. D'emblée, elle avait choisi son domaine qui était celui de «l'agitation...»9, mais en fait elle redoutait que fort peu de monde ne vînt. La délégation allemande était sur le pied de guerre, Ottilie Baader, Luise Zietz, Rosa Luxemburg étaient présentes ainsi que bon nombre de militantes...


24. Lagana (Marc) : Le parti colonial français [ compte-rendu / numéro ]

Ageron Charles-Robert

Revue française d'histoire d'outre-mer / Année 1991 / Volume 78 / Numéro 292 / pp. 409-410

 


25. Le défaitisme révolutionnaire dans la stratégie marxiste [ article / actes ]

Jean-Paul Joubert Publications de l'École française de Rome / Année 1987 / Volume 95

 


 

 

26. Le spartakisme et sa problématique [ article / numéro ]

Gilbert Badia Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1966 / Volume 21 / Numéro 3 / pp. 654-667

 


27. Livres reçus [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1967 / Volume 6 / Numéro 1 / pp. 215-216

. — Les sciences de F homme sont-elles des sciences humaines, Ionescu Ghita. — L'avenir politique de l'Europe Orientale, Ed. S.E.D.E.I.S. Luxemburg Rosa. — L'accumulation du capital, François Maspéro, 2 vol...-Levrault, 1967, 282 p. Berque Jacques. — Egypte, impérialisme et révolution, Gallimard, 1967. Blumenberg Werner. — Marx, Mercure de France, 1967, 243 p. Soubise Louis. — Le marxisme après Marx, Aubier...


28. Rudolf Hilferding, Marcel Ollivier (Trad.), Le capital financier : étude sur le développement récent du capitalisme, Paris, Éditions de Minuit, 1970, [ compte-rendu / numéro ]

Carmel Sammut L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 17 / Numéro 1 / pp. 325-327

(7) tentait de comprendre le phénomène impérialiste en le situant dans le contexte de l'économie mondiale. Comme Lénine, Boukharine avait lu Hilferding. Nous ne savons pas si Rosa Luxemburg (8) connaissait... le Capital Financier ; mais la (6) Ibid., p. 435. (7) N. Boukharine, L'Economie mondiale et l'impérialisme, esquisse économique, éd. Anthropos, Paris, 1967. (8) Rosa Luxemburg, Œuvres IV, L'Accumulation... capitaliste (concentration des entreprises, etc.). Un des autres mérites de R. Hilferding est d'avoir fait le rapprochement entre le développement du capitalisme et la naissance de l'impérialisme. Lénine...


29. À propos d' « histoire et conscience de classe » [ article / numéro ]

Lucien Goldmann L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 43 / Numéro 1 / pp. 57-75

et notamment Hilferding, Lénine et Rosa Luxemburg, ont été obligés d'introduire, en tant que théorie de l'impérialisme, l'analyse des transformations que le développement du capital financier, des monopoles... d'impérialisme à la deuxième phase de l'histoire du capitalisme analysée par Lénine et Rosa Luxemburg, qui se situe environ entre 1912 et 1945-1950 ; et cela non pas parce que ce terme serait inadéquat...-il pas un bloc unitaire et les différences étaient-elles notables entre les pensées de Lénine, Plekhanov, Bernstein, Kautsky et Rosa Luxemburg. Néanmoins, si nous laissons de côté cette dernière, et si...


30. De la mondialisation à la mondialité. Autour de l'hypothèse d'un développement stratifié du capitalisme [ article / numéro ]

Armelle B. Lefebvre L'Homme et la société / Année 1994 / Volume 113 / Numéro 3 / pp. 33-45

telle que celle qu'avaient ceux qui, à l'orée du siècle, mettaient en place des concepts spécifiques à l'analyse de la mondialité, tels Rosa Luxemburg ou Lénine. Dans ce contexte, il importait de saisir... l'on se souvient que pour Rosa Luxemburg, il s'agit d'élaborer une réflexion sur les limites internes absolues du processus de croissance mondiale du capitalisme. La mondialité serait alors une réalisation du mode... Modernes, n° 524. 7. Rosa Luxemburg, Introduction à l'économie politique, Paris, Anthropos, 1971, p. 263 (le éd. Berlin, 1925). 36 Armelle B. LEFEBVRE contradiction entre un capitalisme reposant sur les...


31. Jurgen Kuczynski, Der Ausbruch des ersten Weltkrieges und die deutsche Sozialdemokratie [ compte-rendu / numéro ]

Ayçoberry Pierre Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1958 / Volume 13 / Numéro 3 / pp. 619-621

qui va suivre, est-il écrit dans la préface, nous dévoile la bestialité raffinée de notre adversaire, l'ennemi de l'Humanité, l'Impérialisme fauteur de guerre, qui règne, aujourd'hui encore, sur une partie..., la presse du Parti ne se doute de rien ; la diplomatie impérialiste garde assez bien ses secrets pour laisser dans l'ignorance les masses et leurs chefs. Du 24 au 30 juillet, tandis que l'état-major allemand... ont opéré un renversement total et proclamé la nécessité de défendre la Patrie allemande contre le tsarisme agresseur : « Hindenburg était devenu l'exécuteur testamentaire de Marx et d'Engels » (Rosa...


32. L'Homme et la société, N. 24-25, 1972. Théorie et sociologie marxiste. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1972 / Volume 24

latine) ou bien à la sécession (Afrique). (14) Voir à ce sujet, Ch. Palloix, « La question de l'impérialisme chez V. I. Lénine et Rosa Luxemburg » in L'homme et la Société, N. 15, 1970, pp... de « camarades » Il compta, à un temps ou à un autre, Lavrov et Engels, Jaurès et Guesde, Kautsky et Rosa Luxemburg, Plekhanov et Lénine, Rakovsky et Rjazanov, Loriot et Thorez. Son bagage inteUectuel englobait les... d'une culture si vaste que l'un de ses articles arracha cette exclamation à Rosa Luxemburg : « C'est son érudition qui m'a fait peur ! » (2). . (1) La rapidité avec laquelle l'histoire prête à déformation...


33. L'Homme et la société, N. 33-34, 1974. Économie et tiers-monde. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1974 / Volume 33

de la lutte de classes, pour elle la seule ligne révolutionnaire, en réponse à l'impérialisme. I. SUR TROIS TEXTES : DIFFERENCES ENTRE ROSA LUXEMBURG ET MARX Rosa Luxemburg est pénétrée de ses lectures de Marx... politique anti-impérialiste. ROSA LUXEMBURG ET LA COLONISATION 137 ' 3 - Mais Rosa Luxemburg entend fonder cette conclusion, qui n'est au reste pas une conclusion — mais sa détermination de départ..., et une détermination politique renouvelée face à l'impérialisme par delà Marx puisqu'elle prend en charge la lutte des pays colonisés ; mais l'avancée de Rosa Luxemburg, qui est donc politique, apporte encore d'autres...


34. Note sur l'action de Karl Radek jusqu'en 1923 [ article / numéro ]

Pierre Broué Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1966 / Volume 21 / Numéro 3 / pp. 681-690

 


35. À propos de l'ouvrage de Claude Meillassoux « Femmes, greniers et capitaux » [ article / numéro ]

Samir Amin L'Homme et la société / Année 1976 / Volume 39 / Numéro 1 / pp. 35-37

 


36. L'accumulation du capital et la question des débouchés (sur un ouvrage d'Arghiri Emmanuel : « Le profit et les crises ») [ article / numéro ]

Serge Latouche L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 45 / Numéro 1 / pp. 241-252

 


37. L'empire britannique a-t-il été une bonne affaire ? [Davis (Lance E.) and Huttenback (Robert A.) : Mammon and the Pursuit of Empire. The Political Economy of British Imperialism, 1860-1912] [ compte-rendu / numéro ]

Jacques Marseille Revue française d'histoire d'outre-mer / Année 1990 / Volume 77 / Numéro 287 / pp. 199-203

Soulevée pour la première fois par Hobson dans son ouvrage pionnier de 1902 *, développée ensuite par Hilferding, Rosa Luxemburg et Boukharine, popularisée enfin par la publication en 1917 du célèbre...

 

38. Au-delà de Lénine et de Togliatti : le marxisme de Gramsci [ article / numéro ]

Paul Piccone Eddy Trèves

L'Homme et la société / Année 1976 / Volume 39 / Numéro 1 / pp. 167-189

 


39. De l'émancipation octroyée à l'auto-émancipation [ liminaire / numéro ]

Claudie Weill L'Homme et la société / Année 2000 / Volume 136 / Numéro 2 / pp. 3-7

de dépasser spontanément le stade Rosa Luxemburg mise lui aussi sur les capacités d'auto- dépassement des masses..., à supprimer le colonialisme sous son aspect traditionnel pour céder la place à des formes sans cesse


40. Dieter Groh, Negative Integration und revolutionärer Attentismus. Die deutsche Sozialdemokratie am Vorabend des Ersten Weltkrieges [ compte-rendu / numéro ]

Ayçoberry Pierre Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1977 / Volume 32 / Numéro 3 / pp. 627-629

 


41. Idéologies mobilisatrices [ dossier thématique ]

Guy Caire Revue Tiers Monde / Année 1974 / Volume 15 / Numéro 57

Rosa Luxemburg..., et l'émergence du concept d'impérialisme est extraordinairement enracinée à cette expression, ce qui est révélateur de la problématique de l'impérialisme, qui n'a de sens...,


42. L'Homme et la société, N. 12, 1969. Sociologie et tiers-monde. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1969 / Volume 12

de la dépendance. C'est pourquoi nous devons considérer les visions des auteurs de la théorie de l'impérialisme comme étant limitées. Aussi bien Lénine, Boukharine, Rosa Luxembourg, principaux créateurs marxistes...


43. L'Homme et la société, N. 43-44, 1977. Inédits de Lukács et textes de Lukács. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 43

ouvrier, et notamment Hilferding, Lénine et Rosa Luxemburg, ont été obligés d'introduire, en tant que théorie de l'impérialisme, l'analyse des transformations que le développement du capital financier... d'impérialisme à la deuxième phase de l'histoire du capitalisme analysée par Lénine et Rosa Luxemburg, qui se situe environ entre 1912 et 1945-1950 ; et cela non pas parce que ce terme serait inadéquat... différences étaient-elles notables entre les pensées de Lénine, Plekhanov, Bernstein, Kautsky et Rosa Luxemburg. Néanmoins, si nous laissons de côté cette dernière, et si nous comparons l'oeuvre des théoriciens...


44. Luciano Martins (dir.), Amérique latine : Crise et Dépendance [ compte-rendu / numéro ]

A. Meyer Jean Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1977 / Volume 32 / Numéro 1 / pp. 153-155

pays centraux comme avaient fait Marx Hobson Hilferding Lénine Rosa Luxemburg le problème de impérialisme commercial


45. Mélanges sur l'Allemagne de Weimar [ dossier thématique ]

Annales / Année 1966 / Volume 21 / Numéro 3

 


46. Mercantilisation du surplus et libération de la force de travail : quelques hypothèses à propos de deux débats [ article / numéro ]

Jean-Marc Fontaine L'Homme et la société / Année 1980 / Volume 55 / Numéro 1 / pp. 161-177

dans le cadre de cette note, les thèses défendues dans l'impérialisme... Le rôle de la consommation est, en revanche, beaucoup plus directement abordé par Rosa Luxemburg, dans L'Accumulation du Capital... la consommation «capitaliste» dans les théories qui servent aujourd'hui de* points de repère aux études sur le phénomène impérialiste. Parmi les théories «ancestrales» — nous pensons à Lénine et à Rosa Luxemburg.... . ; . Cette question est étudiée par Rosa Luxemburg


47. B. Crises et devenir du capitalisme [ dossier thématique ]

Cahiers d'Économie Politique / Année 1985 / Volume 10 / Numéro 1

de Kautsky à Boukharine en passant par Hilferding, Lénine et Rosa Luxemburg vont analyser l'impérialisme comme une conséquence du capitalisme. Ces analyses sont trop connues pour qu'il soit utile d'y revenir... que celle-ci entreprit bientôt de s'exprimer politiquement de manière indépendante ».J.A. Schumpeter. Impérialisme et classes sociales. Edition française. Editions de Minuit, 1972, p. 112. 328 Christian... ». Confer Schumpeter. Impérialisme et classes sociales. Op. cit., p. 137. Marx et Schumpeter : deux personnages en quête d 'une fin 329 d'organisation sociale ; dégager les limites du MPC et leur éventuel...


48. Guevara, marxisme et réalités actuelles de l'Amérique latine [ article / numéro ]

Michael Löwy L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 21 / Numéro 1 / pp. 179-187

 

 


49. L'Allemagne, une "nation retardataire" ? [ article / numéro ]

Rita Thalmann Matériaux pour l'histoire de notre temps / Année 1996 / Volume 43 / Numéro 1 / pp. 2-8

pour la paix, sous la présidence de sa secrétaire générale Clara Zetkin, arrêtée peu après son retour pour «trahison». Rosa Luxemburg a déjà été emprisonnée auparavant pour «défaitisme». De son côté.... Divisions que Rosa Luxemburg attribue à son manque de maturité politique, annonciateur des affrontements fratricides arbitrés par la caste militaire entre partisans d'une révolution sociale et adeptes... se manifestera dans un soutien partiel ultérieur à l'impérialisme de Guillaume II et à la première phase de la guerre en 1914. Même si le nationalisme de la «Petite Allemagne» bismarckienne reste limité...


50. La IIe Internationale et la guerre [ article / actes ]

Jean-Jacques Becker Publications de l'École française de Rome / Année 1987 / Volume 95

de l'économiste anglais Hobson qui avait publié un ouvrage intitulé L'impérialisme en 1902, du marxiste autrichien Hilferding (Le capital financier paru en 1910) ou de Rosa Luxemburg (L'accumulation du capital.... La problématique de l'Internationale dépendait d'abord de sa doctrine sur l'origine des guerres. Dans les débuts du XXe siècle, le concept d'impérialisme n'était pas encore bien éclairci même si les travaux... - 1913) avaient commencé à l'élucider1, - soulignons que l'ouvrage de Lénine L'impérialisme, stade suprême du capitalisme n'a été publié pour la première fois qu'en 1917 -. En revanche, et depuis déjà assez longtemps, les...


51. Michel Beaud et Gilles Dostaler, La pensée économique depuis Keynes. Historique et dictionnaire des principaux auteurs [ compte-rendu / numéro ]

Fontaine Jean-Marc Tiers-Monde / Année 1994 / Volume 35 / Numéro 138 / pp. 470-473

 


52. N. F. Danièl´son dans l'histoire de la pensée politique russe : le commencement oublié d'une réflexion marxiste sur le retard économique [ article / numéro ]

Ezequiel Adamovsky Revue des études slaves / Année 2000 / Volume 72 / Numéro 1 / pp. 143-162

polémiques où ils ľ« accusaient » de populisme. En 1899 le livre a été traduit en l'allemand et, en 1902, en français. Dans l'Accumulation du capital (1912), Rosa Luxemburg lui a consacré tout un chapitre... de la population nous renvoie immédiatement à Rosa Luxemburg. Et nous serions tenté d'établir rapidement un parallèle entre ses idées et celles de Danièl'son, si ce n'était qu'elle consacre tout un chapitre...


53. Révolution et bureaucratie [ article / numéro ]

Lucien Goldmann

L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 21 / Numéro 1 / pp. 77-95

 


54. Samir Amin, L'accumulation à l'échelle mondiale [ compte-rendu / numéro ]

Caire Guy Tiers-Monde / Année 1972 / Volume 13 / Numéro 52 / pp. 865-868

de l'échange international. De la théorie des coûts comparés aux conceptions néo-classiques, les analyses s'avèrent insuffisantes, tandis que le courant marxiste, dans la tradition de Rosa Luxemburg, apporte..., ou plus précisément son prolongement dans la réflexion de Lénine sur l'impérialisme, mais corrigée par un certain nombre d'apports : le capitalisme monopoliste de Baran et Sweezy, le développement du sous...


55. Tiers-Monde. 1974, tome 15 n°57. Pouvoir, mythes et idéologies (sous la direction de Guy Caire) [ numéro ] Revue Tiers Monde / Année 1974 / Volume 15

-développés, centre et périphérie (Emmanuel, Bettelheim, Amin, Palloix) et finalement — ce qui donne un renouveau d'intérêt aux travaux de Lénine, Boukharine ou Rosa Luxemburg — de l'impérialisme (Magdorf... d'internationalisation du capital n'est pas nouvelle. On la trouve — explicitement ou implicitement — chez Lénine, Boukharine, Rosa Luxemburg..., et l'émergence du concept d'impérialisme est extraordinairement enracinée... de l'impérialisme — d'où un titre prometteur, qui laisse quelque peu le lecteur sur sa faim — que son contenu (une controverse économiste avec Rosa Luxemburg), Boukharine n'en débouche pas moins sur ce qu'engage...

 

56. À propos de la critique [ article / numéro ]

Samir Amin L'Homme et la société / Année 1976 / Volume 39 / Numéro 1 / pp. 3-17

de ce genre de jugements globaux et rapides. Je me demande si Marx était bien marxiste selon les critères des meilleurs gardiens de « l'orthodoxie » (la leur, bien entendu). Lénine et Rosa Luxemburg... de la transformation socialiste, deux thèses s'opposent diamétralement. En bref, la première affirme que, depuis la fin du XIXème siècle, le fait impérialiste constitue la base objective de l'hégémonie social-démocrate... des monopoles aux peuples de la périphérie (prolétariat, paysannerie exploitée, petite bourgeoisie, pour cette - dernière à des degrés variables selon les étapes de l'évolution du système impérialiste). Entre...


57. Charles Rappoport ou la crise du marxisme en France [ article / numéro ]

Harvey Goldberg L'Homme et la société / Année 1972 / Volume 24 / Numéro 1 / pp. 127-150

et Engels, Jaurès et Guesde, Kautsky et Rosa Luxemburg, Plekhanov et Lénine, Rakovsky et Rjazanov, Loriot et Thorez. Son bagage intellectuel englobait les philosophes de l'Antiquité et Kant, les Utilitaristes... cette exclamation à Rosa Luxemburg : « C'est son érudition qui m'a fait peur ! » (2). . (1) La rapidité avec laquelle l'histoire prête à déformation par ses chroniqueurs est saisissante. Par exemple...


58. Entre l'utopie et la stratégie : la hiérarchie des nations dans le système mondial [ article / numéro ]

Guy Hermet Revue française de science politique / Année 1980 / Volume 30 / Numéro 2 / pp. 205-221  

 

Mais Rosa Luxemburg va plus loin encore elle conçoit que les pays dits périphériques qui parviennent au stade industriel entrent inévitablement en compétition14 Voir Gunder Frank André) The pp... capital London Routledge 1953 402 voir aussi Lee G.) Rosa Luxemburg and the impact of imperialism Economic Journal 81 324) dec 1971 pp 847-862 19 Lefebvre H.)

 


59. L'Homme et la société, N. 21, 1971. Colloque de Cabris : sociologie et révolution. [ numéro ] L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 21

bureaucratiques, qui sécrétera un appareil oppresseur, mais ce sera un parti large au sein ' duquel différents, courants de pensée»? s'exprimeront ~ d'Edouard Bernstein à Rosa Luxemburg


60. L'organisation entre la liberté et l'efficacité [ article / numéro ]

Trico Indjic L'Homme et la société / Année 1975 / Volume 35 / Numéro 1 / pp. 29-43

de la violence dans la vie publique : attentats, fusillade d'otages, etc. » (Rosa Luxemburg : Die Russische Revolution). . • • • . Ce qu'il importe de signaler, selon nous, c'est que, dans son ouvrage centré... sur l'organisation et la spontanéité, Rosa Luxemburg part de la conviction qu'en réalité, la lutte de classes, soit l'être social, précède l'organisation, soit l'être politique, ce qui revient à dire... réelle apporte l'organisation en tant que produit de la lutte (Rosa Luxemburg : Massenstreik). La spontanéité est comprise ici au sens d'activité indépendante, d'aptitude à l'autodétermination et, en tant...


61. La loi de la valeur et le problème de la coordination des activités économiques [ article / numéro ]

Gilbert Faccarello L'Homme et la société / Année 1983 / Volume 67 / Numéro 1 / pp. 153-177

politique en tant que science. On la trouve bien entendu développée avec la plus grande ampleur chez LI. Roubine. Mais il convient de ne pas négliger un important chaînon intermédiaire : Rosa Luxemburg.... En ce sens, après les écrits de R. Hilferding et de Rosa Luxemburg, l'œuvre de Roubine représente sans doute, sous cet aspect, le point ultime d'un commentaire marxiste de Marx. Les Essais de 1928 tentent donc... : la fréquente apparition du mécanisme de gravitation qui est censé annuler, comme chez Rosa Luxemburg, les perturbations dues à l'intrusion du marché : «Le mécanisme qui supprime surproduction et sous-production...


62. Le néo-marxisme et l'espace [ article / numéro ]

Paul Claval Espace géographique / Année 1987 / Volume 16 / Numéro 3 / pp. 161-166

du centre et de la périphérie : le thème est présent chez Marx, abondamment repris ensuite par Lénine et Rosa Luxemburg. J'ai montré ailleurs combien il était décevant (Claval, 1985) : on parle de centre... et de périphérie, mais sans que l'élément spatial entre vraiment en jeu, et sans que l'on explique pourquoi le centre est le centre. David Harvey partage ma sévérité : « les conceptions ad hoc que Lénine, Luxemburg... et les autres théoriciens de l'impérialisme introduisirent eurent seulement comme résultat de rendre ambigus les fondements théoriques du Marxisme-Léninisme » (Harvey, 1985 a, p. XIII). Est-ce à dire...


63. Le Tiers-Monde sans le tiers-mondisme [ article / numéro ]

Jean-Marie Baldner Espaces Temps / Année 1987 / Volume 36 / Numéro 1 / pp. 48-54

sur le développement récent du capitalisme, Paris, Editions de Minuit, 1970. V.I.O. Lénine, L 'impérialisme, stade suprême du capitalisme, essai de vulgarisation, Paris, Editions Sociales, 1971. 42 • Rosa Luxemburg..., L'accumulation du capital, contribution à l'explication économique de l'impérialisme, Paris, Maspéro, 1969. Nicolas Boukharine, L'impérialisme et l'accumulation mondiale, Réponse à Rosa Luxemburg, Paris, E.D.I... : « le marxisme ». Le tiers mondisme a creusé son lit de solidarité dans les indépendances anti-impérialistes de l'après-Yalta ; la nouvelle modernité campe sur les débris des critiques des marxismes : «... Tordre...


64. Le transfert de surtravail de la paysannerie vers le capitalisme [ article / numéro ]

Pierre-Philippe Rey L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 45 / Numéro 1 / pp. 39-49

C'est Rosa Luxemburg dans son livre L'Accumulation du Capital qui la première a montré que la théorie marxiste devait étudier les rapports entre modes... de ce livre ; mais ce premier point reste acquis et il a été accepté presque de soi par les censeurs de Rosa Luxemburg ; toute analyse marxiste actuelle des rapports entre pays « développés » et « sous... de production « archaïques » ne connaissent d'ailleurs même pas cette différenciation-là) ; notons d'ailleurs que, comme le montre fort bien Rosa Luxemburg dans l'« Accumulation du Capital », les paysans...


65. Sorel collaborateur des Sozialistische Monatshefte. Lettres à Joseph Bloch 1897-1899 [ article / numéro ]

Michel Prat Georges Sorel Cahiers Georges Sorel / Année 1984 / Volume 2 / Numéro 1 / pp. 107-129

en 1897, quand Sorel commence à y publier, les Sozialistische Monatshejte ne jouent pas encore ce rôle. Bernstein écrit toujours dans la Neue Zeit, alors que Rosa Luxemburg, elle, accepte de publier dans la revue... En 1913, Charles Andler écrira que « les Cahiers mensuels socialistes... sont la plus vivante et la plus savante revue socialiste qu'il y ait au monde », cf. son article


66. Ernest Mandel, Le Troisième âge du capitalisme, Édition 10/18, 1976 [ compte-rendu / numéro ]

Michael Löwy L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 43 / Numéro 1 / pp. 234-236

d'ensemble. Depuis l'époque du marxisme « classique », c'est-à-dire depuis Marx lui-même, Rosa Luxemburg, Hilferding, Lénine (et leurs continuateurs directs dans les années 20 et 30 : Henrik Grossmann, Fritz... impérialiste, du capitalisme des monopoles » (Vol. 1, p. 17). Le plan de l'ouvrage révèle une architecture cohérente et rigoureuse : les quatre premiers chapitres replacent l'analyse dans son cadre théorique...


67. Guerre et révolution chez Lénine [ article / numéro ]

Georges Haupt Revue française de science politique / Année 1971 / Volume 21 / Numéro 2 / pp. 256-280

voir étude de Christian PALLOIX La question de impérialisme chez V.l Lenine et Rosa Luxemburg Homme et la société 15 1970 pp 104-128 59 LUKACS G.) op cit. LENINE oeuvres Ibid. Lénine..., dans la polémique entre les diverses interprétations projectives ou justificatives comme celles que donnent les théoriciens de l'absolutisation de la guerre révolutionnaire, attribuant à la conflagration impérialiste... une cause, comme un catalyseur ou comme une conséquence de l'impérialisme et de son agonie ? Peut-être cette ambiguïté explique-t-elle en partie le fait qu'à la différence de sujets rebattus tels la théorie...


68. La IIIe Internationale et le problème de la guerre [Bilan historiographique] [ article / actes ]

Lilly Marcou Publications de l'École française de Rome / Année 1987 / Volume 95

1914. C'est en proclamant la faillite de la IIe Internationale et en appelant à «la transformation de la guerre impérialiste en guerre civile» lors de l'historique août 14, que Lénine pose les bases de la politique... (1915) en collaboration 1 Palmiro Togliatti, Les tâches de l'Internationale communiste face à la préparation par les impérialistes d'une nouvelle guerre mondiale, rapport présenté au VIIe Congrès mondial... (1916). Mais il faudrait remonter davantage dans le temps pour trouver les origines de cette stratégie. C'est lors du VIIe Congrès de la IIe Internationale en 1907 à Stuttgart que Lénine et Rosa Luxembourg jettent les bases...


69. Le marxisme de Paul Mattick [ compte-rendu / numéro ]

Souyri Pierre François Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1979 / Volume 34 / Numéro 4 / pp. 884-888

Seule cette époque Rosa Luxemburg est située sur le terrain du marxisme authentique en maintenant que le capitalisme décrit une trajectoire historique au cours de laquelle il détruit par sa propre... les fortes inégalités de développe ment qui continuèrent affecter économie mondiale Si la croissance fut exceptionnellement forte en Europe et au Japon le tiers monde durement pillé par impérialisme...


70. Lénine et sa pensée : problèmes, solutions, interprétations [ dossier thématique ]

Revue française de science politique / Année 1971 / Volume 21 / Numéro 2

voir étude de Christian PALLOIX, La question de impérialisme chez V.l Lenine et Rosa Luxemburg Homme et la société 15 1970 pp 104-128 59 LUKACS G.) op cit. 68 60 LENINE uvres 21 27 61 Ibid. 285 275 Lénine... traduction française de La révolution russe est due Claudie Weill qui donne du texte de Rosa Luxembourg une version plus complète que celle publiée par Paul Levi en 1921 LUXEMBURG Rosa) oeuvres Paris Maspero... nouvelle de Claudie Weill 138 Petite collection Maspero. Sur histoire du manuscrit de Rosa Luxembourg voir introduction de Claudie Weill pp 7-8 31 LUXEMBURG Rosa) La révolution russe Traduit par Bracke...


71. Le parti socialiste (S.F.I.O.) devant le bolchevisme et la Russie soviétique, 1921-1924 [ article / numéro ]

Nicole Racine Revue française de science politique / Année 1971 / Volume 21 / Numéro 2 / pp. 281-315

de Rosa Luxembourg une version plus complète que celle publiée par Paul Levi en 1921 LUXEMBURG Rosa) uvres Paris Maspero 1969 Vol 289 Lénine et sa pensée c'est au Populaire qu'il allait appartenir... du manuscrit de Rosa Luxembourg voir introduction de Claudie Weill pp 7-8 31 LUXEMBURG Rosa) La révolution russe Traduit par Bracke Préface nouvelle de Robert PARIS Paris Maspero 1964 14 Bibliothèque socialiste..., à Tours, du bolchevisme ; mais lorsqu'on 1922 la Librairie populaire publie, dans une traduction de Bracke, la brochure de Rosa Luxembourg sur La révolution russe79 (texte écrit en prison...


72. Les Internationales et les crises coloniales avant 1914 [ article / actes ]

Pierre Guillen Publications de l'École française de Rome / Année 1987 / Volume 95

vivement critiquée au congrès d'Ièna; Rosa Luxemburg et Ledebour reprochent à la direction d'avoir, par son refus initial d'agir, retardé l'action du parti contre l'impérialisme et «déprimé» le socialisme... Kol, dénonce l'exploitation coloniale, conséquence fatale du capitalisme et cause de conflits entre les gouvernements; la résolution sur la paix internationale, rédigée par Rosa Luxemburg, flétrit les... ambiante : or, dans les pays colonisateurs, les catholiques sont, dans leur grande majorité, gagnés à l'impérialisme nationaliste9; les Églises international, Recueil des cours, 1925, I, chap. VI, La Papauté...


73. L Homme et la société, N. 121-122, 1996. Citoyenneté et lutte des classes. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1996 / Volume 121

au statut archaïque du « bouc émissaire ». Gérard Namer Paris 7 Annelies Laschitza qui fut le maître d'œuvre de l'édition des textes de Rosa Luxemburg en RDA est assurément l'une des meilleures spécialistes... de la grande révolutionnaire internationaliste. Elle avait autrefois publié avec Gunter Radczun une biographie centrée sur son activité dans le mouvement ouvrier allemand {Rosa Luxemburg : Ihr Wirken in der... en compte sans les dénigrer certains acquis de la recherche occidentale. Sa familiarité avec les textes lui permet de retracer tous les débats majeurs qui ont jalonné la vie militante de Rosa Luxemburg...


74. Prolétariat universel et cultures nationales [ article / numéro ]

Yvon Bourdet Revue française de sociologie / Année 1972 / Volume 13 / Numéro 2 / pp. 151-169

position de Marx; à la suite de Kautsky, on peut particulièrement citer Rosa Luxemburg, Boukharine, Pjatakov, Radek, Trotsky (4), etc. — En revanche les austromarxistes, Renner et Bauer, présentent une thèse... internationalistes classiques (Kautsky, Rosa Luxemburg, Trotsky) — aucune différence. Au plan théorique le débat sur les spécificités culturelles se réduit donc à une discussion entre les marxistes de la vulgate... qui lui a été adjointe. Mais les choses sont- elles aussi simples ? Est-il si sûr que ce sont vraiment certains peuples (les peuples impérialistes) qui imposent — ou qui ont imposé — leur culture aux pays colonisés...


75. Quelques repères pour analyser la signification historique de la théorie du Professeur Piero Sraffa [ article / numéro ]

Serge Latouche Cahiers d'économie politique / Année 1976 / Volume 3 / Numéro 1 / pp. 21-27

de sa domination théorique et pratique à l'échelle mondiale (quelques analyses l'ont timidement insinué, Rosa Luxemburg, H. Denis, nous- mêmes dans notre thèse de 1966). Le décentreraient (qui n'est peut... historique théorie Sraffa. 27 concrètes rend son échec manifeste. L'impérialisme sous ses formes classiques et actuelles est l'une des manifestations les plus spectaculaires de ces contradictions. — La théorie...


 

76. L'homme et la destruction des ressources naturelles : la Raubwirtschaft au tournant du siècle [ article / numéro ]

Jussi Raumolin Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1984 / Volume 39 / Numéro 4 / pp. 798-819

de homme le maître de la planète La théoricienne marxiste Rosa Luxemburg présente pour sa part une métaphore physiologique selon laquelle le développement du capitalisme se nourrit de la destruction... des formes économiques pré-capitalistes Lorsque ces formes seront épuisées ce sera la crise révolutionnaire du capitalisme Luxemburg 1913) La discussion sur accumulation du capital et sur impérialisme... en partie inspirée du Capital de Marx attire attention sur la domination mondiale des ressources naturelles par les centres impérialistes occidentaux Hobson 1905 Bauer 1907 Hilferding 1910 Luxemburg...


77. L'Homme et la société, N. 22, 1971. Sociologie économie et anthropologie. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 22

essentielle de l'impérialisme, alors nous devrions admettre que l'impérialisme anglais et français s'est drôlement atténué depuis 1914,, puisque à partir de cette date, le niveau de leurs investissements... » ; à Bernstein répliquait Rosa Luxemburg prédisant la .catastrophe. Qui avait raison ? Ni l'un, ni l'autre t- et les deux ! Ne revenons pas sur ce débat interminable. Ni les droitiers « révisionnistes », ni...,, encore que motivée autrement que chez Rosa Luxemburg et sa tendance extrémiste ? Il ne semble pas, encore qu'après la fin de la première guerre mondiale et la Révolution d'Octobre (avec l'échec...


78. L'Homme et la société, N. 79-82, 1986. Lukács-Bloch : raison et utopie. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1986 / Volume 79

est le secret de la transcendance de l'opposition entre la pensée et l'être, le sujet et l'objet, le « devoir être » et « l'être ». Théorie et conscience chez R. Luxemburg Rosa Luxemburg n'a presque rien écrit... FEENBERG Lukàcs, R. Luxemburg et Lénine «Histoire et conscience de classe» contient une discussion des plus intéressantes sur les problèmes de l'organisation qui se sont posés lors de la période tumultueuse... avec une impérieuse nécessité à la conscience des masses et à ses théoriciens» (3). C'est donc dans ce contexte que Lukàcs s'est intéressé au débat entre R. Luxemburg et Lénine sur les problèmes de l'organisation, non...


79.La dialectique aujourd'hui : Colloque de Korčula (août 1970) [ article / numéro ]

Lucien Goldmann L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 19 / Numéro 1 / pp. 193-206

et Rosa Luxemburg qui ont dû parler de capitalisme impérialiste ; et nous avons déjà besoin de trois termes différents parce que — la deuxième et la troisième phases du capitalisme étant toutes deux... à l'intérieur du mouvement (Rosa Luxemburg ne pouvait peut-être pas prendre le pouvoir, mais pouvait librement s'exprimer à l'intérieur du mouvement).


80. La libération nationale et la transition socialiste [ article / numéro ]

Samir Amin L'Homme et la société / Année 1980 / Volume 55 / Numéro 1 / pp. 3-38

par un discours prétendument théorique. Un parallèle : le débat sur l'impérialisme. Rosa Luxemburg croyait pouvoir démontrer que le mécanisme de l'accumulation ne pouvait pas fonctionner, même théoriquement, sans... attribuer à Rosa Luxemburg, néglige ce point décisif, que le développement du capitalisme à la périphérie reste développement d'un capitalisme dépendant et inachevé. Et l'erreur de certaines tentatives... par Rosa Luxemburg et Gramsci, peut moins que jamais, satisfaire ceux qui souhaitent agir pour une Europe sociaUste et sortir des ghettos groupusculaires. En particuUer, l'analyse des manions faibles...


81. La République de Weimar et le poids de la Grande Guerre [ article / numéro ]

Gerd Krumeich Histoire, économie et société / Année 2004 / Volume 23 / Numéro 2 / pp. 173-180

1919, portait les traces directes de cette haine. Les deux leaders du mouvement spartakiste, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht, furent sauvagement torturés, exécutés et jetés à l'eau. Les assassins en sortirent... indemnes. Ce fut un des très grands clivages originel, indépassable, qui furent assumé par la nouvelle République. Aux obsèques de Karl Liebknecht et de Rosa Luxemburg, on compta environ 300000 manifestants.... [...] L'humanité peut vous faire confiance, parce que vous n'êtes pas de ceux qui ont violé les droits de l'humanité. [...] La vérité, toute couverte de sang, s'est déjà évadée des archives impériales...


82. Les socialismes nationaux de Russie des origines à 1917 [ article / numéro ]

Claudie Weill Charles Urjewicz Matériaux pour l'histoire de notre temps / Année 1996 / Volume 43 / Numéro 1 / pp. 26-29

, est d'une lecture indispensable. 10. Dans La question des nationalités et la social- démocratie, traduction française : Paris/Montréal, EDI/Arcantère/Guérin Littérature, 1988,2 vol. 11. Claudie Weill, «Rosa Luxemburg.... 61-70, fondé sur le 5e de sa série d'articles, «La question nationale et l'autonomie» (1908-1909) reproduite en anglais dans Horace B. David (dir.), The National Question. Selected Writings by Rosa Luxemburg... du développement d'une nation est pour Vladimir Medem - comme pour Rosa Luxemburg, au demeurant11, - le pourcentage de sa population urbaine, la ville représentant le lieu symbolique de l'affrontement entre...


83. Résumés des communications [ résumés / actes ]

Publications de l'École française de Rome / Année 1987 / Volume 95

1914. À partir d'une Résolution sur la guerre avancée par Lénine, Rosa Luxemburg et Martov en 1907, lors du VIIe Congrès de la IIe Internationale qui lance la formule devenue classique de « transformation... la conséquence des rivalités impérialistes a été une de ses importantes préoccupations dans la période qui a précédé la Première Guerre mondiale. Néanmoins elle n'avait pas réussi à établir un programme d'action... de la guerre impérialiste en guerre civile », on aboutit à un processus unique qui va de la guerre impérialiste à la paix démocratique pour déboucher sur la révolution prolétarienne. Cet (v. au verso) Pierre...


85. Aux sources de la marxologie authentique : N. I. Ziber [ article / numéro ]

Isaac Guelfat L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 17 / Numéro 1 / pp. 141-148

, Rosa Luxemburg, Otto Bauer et Lénine lui-même — qui sont sans aucun doute continuateurs créatifs dans l'élaboration de la théorie marxiste après Marx — sont en même temps des « marxologues », chacun... en capitalisme financier — spécifique, servant comme jalon complémentaire dans le développement de la théorie économique générale de Marx ainsi qu'une contribution à la théorie marxiste de l'Impérialisme...


86. Espagne : changement de la société, modernisation autoritaire et démocratie octroyée [ article / numéro ]

Guy Hermet Revue française de science politique / Année 1977 / Volume 27 / Numéro 4 / pp. 582-600

de son développement par rapport à la période d'extension la plus caractéristique de l'impérialisme (l'un et l'autre argu- 15 Conception Hilferding Lenine ou Rosa Luxemburg ne partagent ailleurs en aucune manière...-conservateur va encore plus clairement de pair avec une volonté de puissance militaire et des visées impérialistes ou « sous-impérialistes » ; il s'accompagne, en outre, d'une remise au pas brutale des élites... définitive à l'impossibilité de concilier les concessions nécessaires à la modernisation conservatrice avec les impératifs d'un impérialisme colonial insoutenable dans le temps présent. Au contraire, le régime...


87. Etudes de l'historiographie de la Pologne populaire [ article / numéro ]

Pawel Korzec Revue de l'Est / Année 1973 / Volume 4 / Numéro 3 / pp. 127-172

numéros, la riche correspondance de Rosa Luxemburg à Leon Jogiches. La revue s'est donné pour tâche de présenter à la société la personnalité et les réalisations des militants révolutionnaires polonais... de le trouver actuellement en Pologne. Ce n'est qu'en 1957 que l'on a publié en polonais la thèse de doctorat de Rosa Luxemburg intitulée Développement de l'industrie en Pologne. En 1959 enfin, est paru un choix... d'écrits en deux tomes, préfacé par R. Werfel. Il comprenait des textes de Rosa Luxemburg sur la Pologne ou bien destinés au lecteur polonais et de cette manière on a omis ses travaux les plus drastiques...


88. II. Hétérodoxie et histoire du capitalisme [ dossier thématique ]

Cahiers d'Économie Politique / Année 1985 / Volume 10 / Numéro 1

de Kautsky à Boukharine en passant par Hilferding, Lénine et Rosa Luxemburg vont analyser l'impérialisme comme une conséquence du capitalisme. Ces analyses sont trop connues pour qu'il soit utile d'y revenir... dans le Livre I du Capital, ne peut que retenir l'idéal-type d'un capitalisme homogène, tant critiqué par Rosa-Luxemburg «


89. L'Homme et la société, N. 19, 1971. sociologie et marxisme. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 19

. 287 : « S'il fallait définir l'impérialisme aussi brièvement que possible, il faudrait dire qu'il est le stade monopoliste du capitalisme ». (7) Cf. « La question de l'impérialisme chez V. I. Lénine et Rosa Luxemburg... et Rosa Luxemburg qui ont dû parler de capitalisme impérialiste ; et nous avons déjà besoin de trois termes différents parce que — la deuxième et la troisième phases du capitalisme étant toutes deux... de l'impérialisme, ses mécanismes, ses effets sont beaucoup plus sujets à discussion dans la mesure où il oscille constamment entre une analyse de type ultra-léniniste ou ultra-luxemburgiste. En clair, la prise...


90. L'Homme et la société, N. 20, 1971. Lukács Hegel histoire et sociologie. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1971 / Volume 20

. Cf. les écrits de Christian Palloix, notamment in Centre d'Etudes et de Recherches Marxistes : Les théories de l'impérialisme au début du XXème siècle - Lénine, Hilferding, Rosa Luxembourg, ex. ronéo... (européen). Rosa Luxemburg ne fait guère que nuancer et préciser cette approche. Au départ, elle se situe même en deçà de Hilferding : l'impérialisme souhaite dominer le monde extérieur pour y déverser.... Luxemburg : les polémiques en cours se déroulent, pour l'essentiel, entre les différentes exégèses. Et l'on sait l'audience infinitésimale qui est celle de ces groupes — dans le mouvement anti-impérialiste...


91. L'Homme et la société, N. 45-46, 1977. Idéologie et développement - Capitalisme et agriculture. [ numéro ] L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 45

et non la conséquence de l'échange inégal et de l'impérialisme. Cette problématique, on le voit, diffère beaucoup de celle de Rosa Luxemburg. Pour Emmanuel, les débouchés extérieurs sont très secondaires...) en présence, que peut être compris un phénomène particulier comme le mouvement des termes de l'échange. TRANSFERT DE SUR TRAVAIL DE LA PAYSANNERIE AU CAPITALISME C'est Rosa Luxemburg dans son livre... censeurs de Rosa Luxemburg ; toute analyse marxiste actuelle des rapports entre pays « développés » et « sous-développés » ne peut se faire que sur la base de cet acquit. L'abandon de cette problématique...


92. L'Homme et la société, N. 97, 1990. Est-Ouest : Vieux voyants, nouveaux aveugles. [ numéro ] L'Homme et la société / Année 1990 / Volume 97

la culture bourgeoise : « Le capitalisme transforme la vie sociale de ses fondements matériels jusqu'au sommet, les aspects culturels » affirme Rosa Luxemburg. « Le procès matériel vulgaire du capitalisme crée... dvizenija v sovremennikh gosudarstvakh, Avstro-Vengrija, Rossija, Germamja, éd. A.I. Kasteljanskij, Saint Pétersbourg, 1910. 10. Les marxistes et la question nationale, op. cit., p. 324. 11. Rosa Luxemburg... se transforment toujours en culture intellectuelle » et « le travail des uns devient la culture des autres » u. Rosa Luxemburg dissocie les biens culturels dont jouit la bourgeoisie de ceux dont use le prolétariat...


93. Lutte de classes et État national social [ article / numéro ]

René Gallissot L'Homme et la société / Année 1995 / Volume 117 / Numéro 3 / pp. 81-89

facile qui trouve la preuve par le Tiers-Monde ou les rapports Nord-Sud, que la lutte de classes est toujours à l'œuvre : vieille thématique de Rosa Luxemburg selon laquelle l'impérialisme ramènera..., celui du partage des continents et des îles par des États nationaux qui se réclament de l'intérêt d'État au titre de l'intérêt national. Pour parler comme Boukharine, l'autre face de l'impérialisme.... Ces luttes ont été, en partie, anticoloniales et sont encore diversement anti-impérialistes, mais en étant d'abord nationales et nationalistes. Ne s'inscrivent-elles pas aujourd'hui, en étant ainsi socialement...


94. Tiers-Monde. 1997, tome 38 n°150. Vues du Sud (Le 150e numéro de la Revue Tiers Monde) [ numéro ] Revue Tiers Monde / Année 1997 / Volume 38

offensive a été lancée pour ouvrir les marchés du Tiers Monde, pas seulement aux biens, comme Rosa Luxemburg l'avait noté, mais aussi aux services. Les pays sous-développés, qui avaient pris la tête... continue, se voulant, dans le domaine du développement et ainsi que le proclamait François Perroux, au service de tous les hommes et de tout l'Homme. QU'EST-IL ADVENU DU CONCEPT D'IMPÉRIALISME ? On ne parle... plus d'impérialisme. Ni en France, où l'on a pourtant vu se développer une école marxiste prestigieuse autour de thèmes tels que l'échange inégal, l'articulation des modes de production ou l'accumulation...


95. Aux sources de la pensée de Max Weber [ article / numéro ]

Jean-Marie Vincent L'Homme et la société / Année 1967 / Volume 6 / Numéro 1 / pp. 49-66

de 1918-1920 il aura des paroles dures à leur égard, pour ne pas dire injurieuses. « Liebknecht dira-t-il 27, a sa place dans une maison de fous et Rosa Luxemburg au jardin zoologique. » Ce qui traduisait une ignorance complète... de l'œuvre scientifique de Rosa Luxemburg, de ses recherches sur la stratégie et la tactique socialiste ou des recherches de Karl Liebknecht sur le militarisme. C'est pourquoi il n'est pas tellement étonnant... politique impérial. La bourgeoisie allemande, fortement éprouvée par ses hésitations dans la Révolution de 1848, entre la voie du compromis et celle du réformisme radical, avait renoncé à jouer un rôle...


96. Epistémologie, marxisme et sociologie de la pensée économique d'après les ouvrages d'Henri Denis [ compte-rendu / numéro ]

André Nicolaï Revue économique / Année 1968 / Volume 19 / Numéro 3 / pp. 491-502

consacré à Rosa Luxemburg ; l'économétrie rejetée hors de la pensée économique, avec la comptabilité nationale, en une demi-page ; Mao Tsé-toung absent du Recueil de textes. Par contre des développements... en 5 pages ; A. Marshall en 4 petites notations ; Kautsky en 4 petits paragraphes (une page au total), alors que sa théorie de l'ultra- impérialisme, si actuelle, aurait mérité un aussi bon résumé que celui... des auteurs. Ainsi en est-il pour la crise sociale et intellectuelle en Grèce, pour la naissance du capitalisme, son développement et sa révolution industrielle ou encore pour « la période de l'impérialisme...


97. Idéologie révolutionnaire et messianisme mystique chez le jeune Lukâcs (1910-1919) / Revolutionary Ideology and Mystical Messianism in the Young Lukács (1910-1919) [ article / numéro ]

Michael Löwy Archives de sciences sociales des religions / Année 1978 / Volume 45 / Numéro 1 / pp. 51-63

bolsevizmus mint erkölcsi problema Szabad Gondolât 1918 en annexe de notre ouvrage Pour une sociologie des intellectuels... 310 souligné par nous 31 Rosa LUXEMBURG Que veut la Ligue Spartakiste in Textes édités... ... fait les premiers pas pour amener humanité au-delà de ordre social bourgeois de la mécanisation et de la bureaucratisation du militarisme et de impérialisme vers un monde libre dans lequel Esprit règne... Spartacus de décembre 1918 au moment même ou paraissait article de Lukacs mentionné ci-dessus) Rosa Luxembourg écrivait La révolution prolétarienne ne peut accéder une totale lucidité et maturité en gra...


98. Informations bibliographiques [ note bibliographique / numéro ]

Revue française de science politique / Année 1973 / Volume 23 / Numéro 6 / pp. 1333-1372

Sociologie politique et histoire sont les trois thèmes autour desquels se regroupent ces contributions écrites la mémoire de Peter Netti auteur en particulier un ouvrage monumental sur Rosa Luxemburg


99. Informations bibliographiques [ note bibliographique / numéro ]

Revue française de science politique / Année 1976 / Volume 26 / Numéro 3 / pp. 619-669

Bad-Cannstatt, Frommann-Holzboog, 1975. 21 cm, 288 p. Bibliogr. Marx, Engels, Kautsky, Bernstein, Rosa Luxemburg, Lénine, Trotsky, Staline et Mao Tsé-toung composent la galerie des portraits peints... (le propos est rapporté). Mais la présentation de sa vie et de son action est trop systématiquement favorable pour retenir durablement l'attention du lecteur. BADIA (Gilbert) — Rosa Luxemburg, journaliste... — n'intervient pas principalement dans l'économie de cet ouvrage qui dépasse très largement la seule personne de Rosa Luxemburg. G. B. analyse longuement les conditions politiques du débat à l'intérieur...


100. Le commerce international et les flux internationaux de capitaux [ article / numéro ]

Samir Amin L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 15 / Numéro 1 / pp. 77-102

dans ce plan du mode de production capitaliste, l'échange inégal disparaît. Le génie de Rosa Luxemburg est précisément d'avoir vu que les relations entre le centre et la périphérie relevaient des mécanismes... des monopoles, sur lesquels Lénine insistera, qui rendent cette exportation de capital possible). C'est le mérite de Rosa Luxemburg d'avoir signalé ces mécanismes contemporains de l'accumulation primitive... puisse en faire l'analyse fondamentale rigoureuse dans son essence, 3) la période impérialiste des monopoles — au sens léniniste de l'expression — qui débute à la fin du XIXème siècle. Les relations entre...

Repost 0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 22:21

Le site Persée, site qui "offre un accès libre et gratuit à des collections complètes de publications scientifiques (revues, livres, actes de colloques, publications en série, sources primaires, etc.)" recense 985 occurences pour l'entrée Rosa Luxemburg. C'est donc une source incontournable d'information et de réflexion. Mais c'est aussi un outil qui permet d'étudier les différentes approches de Rosa Luxemburg, selon la pensée des auteurs ou la période de publication, puisqu'il s'agit là d'articles l'étudiant ou la citant. Ci-dessous en exemple les premières occurences :

1. Martine Leibovici

Revue française de science politique / Année 1991 / Volume 41 / Numéro 1 / pp. 59-80

REVOLUTION ET DEMOCRATIE ROSA LUXEMBURG MARTINE LEIBOVICI LES événements qui ébranlent Europe de l'Est apparente unanimité avec laquelle les peuples qui rejettent le joug stalinien réclament... et institutionnelle des bolcheviks russes est imposée partir de la constitution du marxisme-léninisme Revenir Rosa Luxemburg hui prendrait sens par rapport toutes ces démarches de téléologisation En réaction celles-ci... la démarche qui consiste ancrer le totalitarisme comme abolition de la démocratie dans idée de révolution elle-même ce qui frappe chez Rosa Luxemburg est le statut elle cessé de donner la démocratie...

 


2. Rosa Luxemburg et la colonisation [ article / numéro ]

René Gallissot

L'Homme et la société / Année 1974 / Volume 33 / Numéro 1 / pp. 133-151

rosa luxemburg et la colonisation RENE GALLISSOT Ce titre est présomptueux, car ma réflexion (1) se fonde essentiellement sur une confrontation des textes de Marx et Engels sur l'Algérie..., et des passages que Rosa Luxemburg consacre après eux au domaine colonial français, dans l'Introduction à l'Economie politique et dans l'Accumulation du capital, et allusivement pour discussion sur l'émigration... d'études marxistes qui s'est tenue à Reggio de Calabrc du 18 au 22 s«'ptembrc 1973, et qui était consacrée à « l'apport de, Rosa Luxemburg au développement de la pensée marxiste ». Autre limitation donc...


3. Rosa Luxemburg et le marxisme anti-autoritaire [ article / numéro ]

Yvon Bourdet

L'Homme et la société / Année 1972 / Volume 24 / Numéro 1 / pp. 249-263

études critiques rosa luxemburg et le marxisme anti-autoritaire YVON BOURDET Le cinquantenaire de la mort de Rosa Luxemburg en 1969 et le centenaire de sa naissance..., qu'on sera à l'affût du moindre inédit. La (1) La date de la naissance de Rosa Luxemburg reste incertaine et controversée. On n'a pas retrouvé son acte de naissance : pour son mariage blanc avec Lubeck, elle produisit... La Taupe, 1970. André Nataf, Le marxisme et son ombre, ou Rosa Luxemburg, Balland, Paris, 1970, 208 p. ; Dominique Dcsanti, L'œuvre et la vie de Rosa Luxemburg, suivi de lettres à Karl et Louise Kautsky...


4. Au sujet de la théorie marxiste de la population, un débat entre Rosa Luxemburg et Otto Bauer [ article / hors série ]

Guy Meublat

Population / Année 1975 / Volume 30 / Numéro 1 / pp. 197-219

AU SUJET DE LA THÉORIE MARXISTE DE LA POPULATION UN DÉBAT ENTRE ROSA LUXEMBURG ET OTTO BAUER Abréviations employées : A.I.R. Armée industrielle de réserve. M.P.C. Mode de production capitaliste. R....L. Rosa Luxemburg. A.E.R. American Economy Review. Q.J.E. Quaterly Journal of Economies. 198 THÉORIE MARXISTE DE LA POPULATION Introduction Depuis la guerre, la concentration des débats démo-économiques..., une orthodoxie déniant apparemment à la population le statut d'une variable-clé, ce qui n'était pas pour stimuler l'intérêt des démographes. Il a fallu la traduction récente (3) de l'essai de Rosa Luxemburg...


5. Lukács et Rosa Luxemburg : la théorie du parti [ article / numéro ]

Michael Löwy

L'Homme et la société / Année 1977 / Volume 43 / Numéro 1 / pp. 77-85

Lukacs et Rosa Luxemburg* la théorie du parti MICHAEL LOWY Le dialogue avec la pensée de Rosa Luxemburg occupe une place centrale dans l'oeuvre de Lukacs de 1917-1923 ; leur affinité méthodologique..., ou pour employer la terminologie de l'époque, « la question organisationnelle ». Lukacs a commencé à lire les oeuvres de Rosa Luxemburg vers 1917 ; ayant toujours honni les courants officiels de la social-démocratie...-bourgeoise). D'autre part, les thèses de Rosa Luxemburg sur les mouvements spontanés des masses et les limites des structures organisationnelles vont se combiner chez lui avec les idées syndicalistes...


6. La question de l'impérialisme chez V. I. Lénine et Rosa Luxemburg [ article / numéro ]

Christian Palloix

L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 15 / Numéro 1 / pp. 103-138

la question de l'impérialisme chez v.i. lénine et rosa luxemburg CHRISTIAN PALLOIX La clarification de la question de l'impérialisme passe nécessairement, de nos jours, par une étude... de la problématique théorique de V. I. Lénine et Rosa Luxemburg. Si la problématique de ces deux auteurs pousse plus avant l'approfondissement de ce concept clef pour la compréhension des phénomènes économiques... (5), d'une absence de la solidarité internationale du prolétariat, notant de surcroît la disparition de la lutte de classe dans les pays capitalistes (1) Rosa Luxemburg : L 'accumulation du capital, Traduction...


7. Ettinger (Elzbieta). Rosa Luxemburg. A Life. [ compte-rendu / numéro ]

Mommen André

Revue belge de philologie et d'histoire / Année 1990 / Volume 68 / Numéro 4 / pp. 1039-1040

Boston, Beacon Press, 1987 ; één deel in-24°, xv-286 blz. Prijs : Hfl. 74,85. — Rosa Luxemburg zal biografen büjven recruteren, want na P. Froelich, J. P. Nettl, Gilbert Badia, Annelies Laschitza... Rosa opvoert als een Jodin in Polen en een vreemdelinge in Duitsland". Want dusdanig typeerden ook de tijdgenoten haar. Ettinger plaatst Luxemburg daarmee in het juiste historisch perspectief. Ettinger..., August Bebel, Georgij Plekhanov. Men kan er zelfs de Belg Emile Vandervelde aan toevoegen. Rosa Luxemburg was vooral een Poolse beroemdheid binnen de Duitse sociaaldemocratie. Ettingen bekijkt Luxemburg...


8. Badia (Gilbert). Rosa Luxemburg. Journaliste. Polémiste. Révolutionnaire [ compte-rendu / numéro ]

Mommen André

Revue belge de philologie et d'histoire / Année 1977 / Volume 55 / Numéro 1 / pp. 155-157

werpen op de oorsprong van het denken van Rosa Luxemburg, gezien in samenhang met haar rol en haar betekenis voor de Duitse en internationale sociaal-democratie. Op basis van deze pretentie moeten we deze... praktisch volledig overzicht van de werken van en over Rosa Luxemburg. Hierdoor wordt deze studie een onmisbaar naslagwerk voor ieder verder onderzoek. Badia raadpleegde en vergeleek zeer kritisch het... talrijke archiefmateriaal, waardoor hij het door de geschiedenis en de eigentijdse polemieken gevormde en misvormde beeld van Rosa Luxemburg in belangrijke mate wist te corrigeren. Badia ontworstelde zich...


9. Partisans. Rosa Luxemburg vivante - Déc. Janv. 1969 [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1969 / Volume 12 / Numéro 1 / pp. 239-241

Ce numéro entièrement consacré à Rosa Luxemburg à l'occasion du cinquantième anniversaire de son assassinat, est introduit par un article de Joh. Knief : Rosa Luxemburg vivante, qui décrit brièvement... heureuse : « l'étude des thèmes fondamentaux de Rosa Luxemburg (que recommandait déjà Lénine) » , peuvent fournir les matériaux pour la construction d'un nouveau parti. On ne trouvera pas ce point de vue... et Rosa Luxemburg. Pour les auteurs, le choix est clair : « On ne saurait trouver chez Rosa Luxemburg qu'un contrepoint fragmentaire à la démarche léniniste : les soubresauts affectifs et les trivialités...


10. Annelies Laschitza, Im Lebensrausch, trotz alledem. Rosa Luxemburg. Eine Biographie, Berlin, Aufbau Verlag, 1996 [ compte-rendu / numéro ]

Claudie Weill

L'Homme et la société / Année 1996 / Volume 121 / Numéro 3 / pp. 189-190

Annelies Laschitza qui fut le maître d'œuvre de l'édition des textes de Rosa Luxemburg en RDA est assurément l'une des meilleures spécialistes de la grande révolutionnaire internationaliste.... Elle avait autrefois publié avec Gunter Radczun une biographie centrée sur son activité dans le mouvement ouvrier allemand {Rosa Luxemburg : Ihr Wirken in der deutschen Arbeiterbewegung, Berlin, 1971, réédité.... Sa familiarité avec les textes lui permet de retracer tous les débats majeurs qui ont jalonné la vie militante de Rosa Luxemburg, mais aussi de prendre en compte ces éléments personnels qui faisaient plus ou moins...


11. La Revue Commune, n° 18, Prairial an 208 (mai 2000) : « Rosa Luxemburg aujourd'hui » [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 2000 / Volume 138 / Numéro 4 / p. 149

Revue des revues 149 La Revue Commune, n° 18, Prairial an 208 (mai 2000) : « Rosa Luxemburg aujourd'hui ». Consacré en majeure partie à l'évocation de Rosa Luxemburg, ce numéro, présenté par Patricia..., les rancunes nationales et les idées de revanche », il relate les derniers jours des spartakistes, l'assassinat de Liebknecht et de Rosa par les corps francs introduits dans Berlin par le ministre... social- démocrate Noske. Roger Bordier revient sur l'assassinat de Rosa dont le corps ne fut retrouvé et identifié que cinq mois plus tard. Michael Lôwy souligne l'étonnante actualité de sa pensée...


12. Diane Lamoureux, Pensées rebelles. Autour de Rosa Luxemburg, Hannah Arendt et Françoise Collin, Montréal, Les éditions du remue-ménage, 2010, 200 p. [ article ]

Rousseau, Stéphanie

Recherches féministes / Année 2012 / Volume 25 / Numéro 1


13. Kautsky (Karl), Luxemburg (Rosa), Pannekoek (Anton) - Socialisme. La voie occidentale. Présenté et annoté par Henri Weber. Traduit par Alain Brossat. [ compte-rendu / numéro ]

Lowy Michael

Revue française de science politique / Année 1984 / Volume 34 / Numéro 6 / pp. 1245-1247

il ne faut pas oublier que Rosa Luxemburg été une des premières critiquer la pratique des bolcheviks russes du point de vue de la démocratie socialiste dans la brochure La révolution russe 1918) autre question... centrale qui apparaît plutôt en marge du débat et dont importance échappe largement aux protagonistes est celle de Vappareïl ou la bureaucratie de parti Il est vrai que Rosa Luxemburg critique le fétichisme... du grand parti ouvrier allemand et prévoyait terme la conquête de la social-démocratie par Etat.. optimisme révolutionnaire est le talon Achille de Rosa Luxemburg et des Linksradikalen plutôt une absence...


14. Rosa Luxembourg, Huelga de masas, partido y ' sindicatos [ compte-rendu / numéro ]

Paris Robert

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1971 / Volume 26 / Numéro 6 / p. 1190

Rosa Luxemburg en Argentine Alors que Réforme sociale ou révolution ? a déjà fait l'objet, depuis longtemps, de plusieurs éditions en langue espagnole, voici que paraît en Argentine la première... version « castillane » de Grève de masses, parti et syndicats11. Il aura donc fallu plus de soixante ans pour que soit enfin traduite en espagnol l'une des principales œuvres de Rosa Luxemburg... des communistes de gauche en Russie, du groupe des marxistes hollandais (Gorter, Pannekoek) et, même, de Rosa Luxemburg », ainsi que le fameux article de Staline « Sur quelques questions de l'histoire...


15. Howard, Dic (éditeur et préfacier), Selected Writings of Rosa Luxembourg, Monthly Review Press, New York, 1971, 441 p. [ article ]

Bertrand, Charles L.

Études internationales / Année 1972 / Volume 3 / Numéro 3


16. Les Temps modernes - janvier 1970. Rossana Rossanda : de Marx à Marx [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 16 / Numéro 1 / p. 387

De la Critique de la Raison dialectique de Sartre. Heinz Abosch : Rosa Luxemburg dans la révolution allemande Abosch procède à une analyse détaillée de l'attitude de Rosa Luxemburg durant les journées... révolutionnaire chez Rosa Luxemburg et la théorie de la révolution permanente de Trotsky. D insiste également sur la conception quelque peu mécaniste de la lutte des classes chez Rosa en montrant l'importance... des erreurs d'appréciation politique qui découlèrent de cette conception. Quoi qu'il en soit, Rosa Luxemburg était le modèle de la pureté révolutionnaire, et Heinz Abosch note que le KP.D. de Thaelmann...


17. La notion de culture dans les théories marxistes sur la question nationale [ article / numéro ]

Claudie Weill

L'Homme et la société / Année 1990 / Volume 97 / Numéro 3 / pp. 59-66

la culture bourgeoise : « Le capitalisme transforme la vie sociale de ses fondements matériels jusqu'au sommet, les aspects culturels » affirme Rosa Luxemburg. « Le procès matériel vulgaire du capitalisme crée... dvizenija v sovremennikh gosudarstvakh, Avstro-Vengrija, Rossija, Germamja, éd. A.I. Kasteljanskij, Saint Pétersbourg, 1910. 10. Les marxistes et la question nationale, op. cit., p. 324. 11. Rosa Luxemburg... se transforment toujours en culture intellectuelle » et « le travail des uns devient la culture des autres » u. Rosa Luxemburg dissocie les biens culturels dont jouit la bourgeoisie de ceux dont use le prolétariat...


18. Le problème de l'organisation dans les premiers ouvrages marxistes de Lukács [ article / numéro ]

Andrew Feenberg Eddy Trèves

L'Homme et la société / Année 1986 / Volume 79 / Numéro 1 / pp. 65-79

est le secret de la transcendance de l'opposition entre la pensée et l'être, le sujet et l'objet, le « devoir être » et « l'être ». Théorie et conscience chez R. Luxemburg Rosa Luxemburg n'a presque rien écrit...LE PROBLEME DE L'ORGANISATION DANS LES PREMIERS OUVRAGES MARXISTES DE LUKACS Andrew FEENBERG Lukács, R. Luxemburg et Lénine «Histoire et conscience de classe» contient une discussion des plus... que Lukàcs s'est intéressé au débat entre R. Luxemburg et Lénine sur les problèmes de l'organisation, non pas sous l'angle politique mais comme indices de problèmes philosophiques fondamentaux concernant les...


19. New Left Review, N. 82, nov-déc 1973 [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1974 / Volume 31 / Numéro 1 / pp. 288-289

s'inscrivant dans le devenir de ces structures. Luxemburg's concept of collapse, Norman Géras : aucun de ceux (et ils sont nombreux) qui ont écrit sur Rosa Luxemburg n'a réussi à donner, selon l'auteur... à cette question serait : pour ne pas tomber dans la « barbarie », expérience que notre siècle a connue et que Rosa Luxemburg a pressentie. La lutte du prolétariat est la condition de l'avènement...


20. L'adaptation de l'agriculture de la RDA aux matériels à grand rendement : facilités mécaniques, difficultés agronomiques [ article / numéro ]

Claude Reboul

Économie rurale / Année 1983 / Volume 156 / Numéro 1 / pp. 27-33

(1). La coopérative de production « Rosa Luxemburg » De la réforme agraire à la Kooperation Rappelons tout d'abord que la réforme agraire de l'hiver 1945/46 a redistribué un tiers du territoire national, composé... pour fonder la LPG « Rosa Luxemburg» (3). En avril 1960, des exploitations voisines se joignent à la LPG qui atteint 1 600 ha. Le cheptel comprend vaches, bœufs à l'engrais, porcs, poules et... poissons... Rosa Luxemburg se sépare de ses vaches et génisses et se spécialise dans l'engraissement des bœufs, produisant 2 700 têtes par an. Anticipant sur le neuvième Congrès du SED, en 1976, qui va décider...

21.À propos de : Victor Fay ; Évelyne Malnic (Collab.), La flamme et la cendre : histoire d'une vie militante, Saint-Denis, P.U.V., (Coll. « Culture et société »), 1989 [ note critique / numéro ]

Claudie Weill

L'Homme et la société / Année 1992 / Volume 103 / Numéro 1 / pp. 145-146

" en était l'une des facettes ? Se réclamant de Rosa Luxemburg, se considérant même comme un de ses héritiers posthumes, Victor Fay se plaisait à dire - dans nos débats, mais pas dans ses mémoires — qu'en dépit de sa critique... des conceptions léninistes de l'organisation, Rosa Luxemburg dirigeait la social-démocratie polonaise, la SDKPiL, d'une main de fer dans un gant de velours. Peut-être m'a-t-il croisée au Chambon sur Lignon..., ce village protestant de Haute-Loire qui abrita pendant la guerre de nombreux réfugiés politiques ou "raciaux" : nous n'en avons jamais parlé quand, au début des années 70, Rosa Luxemburg fut la cause...


22. Enzo Traverso ; Pierre Vidal-Naquet (Préf.), Les marxistes et la question juive : histoire d'un débat (1843-1943), Paris, la Brèche, 1990 [ compte-rendu / numéro ]

Michaël Löwy

L'Homme et la société / Année 1991 / Volume 102 / Numéro 4 / pp. 132-133

. Cette tradition dominante, représentée aussi bien par des penseurs juifs (Victor Adler, Otto Bauer, Rosa Luxemburg, Léon Trotsky, Abraham Léon) que des non-juifs (Karl Kautsky, Vladimir I. Lénine, Joseph... néanmoins avec Kautsky l'idée que le peuple juif sans territoire propre était "anormal". D'autre part, plusieurs penseurs marxistes - Rosa Luxemburg, Léon Trotsky, Abraham Léon - ont compris...


23. Fornari, Harry, Mussolini’s Gadfly - Roberto Farinacci, Nashville, Vanderbilt University Press, 1971, xiv+237 p. [ article ]

Bertrand, Charles L.

Études internationales / Année 1972 / Volume 3 / Numéro 3


24. Jacques Derrida, Spectres de Marx, Paris, Galilée, 1993 [ compte-rendu / numéro ]

Alain Guillerm

L'Homme et la société / Année 1993 / Volume 110 / Numéro 4 / p. 139

) et en conjurer certains (Lénine, Mao et d'autres). Je conclurai par cette phrase de Rosa Luxemburg : « Nous n'avons pas dépassé Marx au cours de notre lutte pratique ; Marx dans ses créations scientifiques... être suivi et ressusciter d'autres spectres (Rosa ou le Trotsky dont la Pravda, sous la perestroïka, disait justement qu'il n'avait jamais été bolchevik, mais le héros et le martyr de la Révolution...


25. Jacques Derrida, Spectres de Marx, Paris, Galilée, 1993 [ compte-rendu / numéro ]

Alain Guillerm

L'Homme et la société / Année 1994 / Volume 111 / Numéro 1 / p. 191

, je suis, je serai « C'est en doublant la terrasse d'Elseneur (nous dit Victor Serge qui quitte la France en bateau pour rejoindre la Russie révolutionnaire) que nous apprîmes la mort de Rosa Luxemburg. » Un camarade nommé Nataf écrivit..., mais le héros et le martyr de la Révolution) et en conjurer certains (Lénine, Mao et d'autres). Je conclurai par cette phrase de Rosa Luxemburg : « Nous n'avons pas dépassé Marx au cours de notre lutte pratique..., c'est-à-dire l'impérialisme moderne. Shakespeare est saisi de terreur par ce qui va advenir, la dictature mondiale du Capital, réalisée intégralement de nos jours. Spectres de Rosa fêtais...


26. L'internationale des femmes socialistes [ article / numéro ]

Nicole Gabriel

Matériaux pour l'histoire de notre temps / Année 1989 / Volume 16 / Numéro 1 / pp. 34-41

1915 La question des femmes dans la Deuxième Internationale est rarement posée en tant que telle. Si l'on connaît de grandes figures — Rosa Luxemburg, Angelica Balabanoff, Alexandra Kollontai, Clara Zetkin... internationaux. Mais elle n'eut pas comme Rosa Luxemburg ou Angelica Bala- banoff de fonction dans les instances de l'Internationale. D'emblée, elle avait choisi son domaine qui était celui de «l'agitation...»9, mais en fait elle redoutait que fort peu de monde ne vînt. La délégation allemande était sur le pied de guerre, Ottilie Baader, Luise Zietz, Rosa Luxemburg étaient présentes ainsi que bon nombre de militantes...


27. Les femmes dans la pensée économique [ article / numéro ]

Marie-Véronique Wittmann

Revue française d'économie / Année 1992 / Volume 7 / Numéro 3 / pp. 113-138

, est publié en 1913 par Rosa Luxemburg, l'une des figures marquantes du socialisme allemand. Elle ouvre ainsi la voie à Joan Robinson, que son premier ouvrage Economie de la concurrence imparfaite impose... personnelle à la pensée économique. Rosa Luxemburg est historiquement la première d'entre elles, encore qu'elle soit plus connue comme militante socialiste et révolutionnaire que comme économiste. Née... dix chapitres prévus par Rosa Luxemburg, cinq seront retrouvés et publiés en 1925, six ans après la mort de l'auteur, par Paul Levi. 124 Marie-Véronique Wittmann La notoriété de Joan Robinson s'appuie...


28. Le spartakisme et sa problématique [ article / numéro ]

Gilbert Badia

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1966 / Volume 21 / Numéro 3 / pp. 654-667

textes ou en modifier l'éclairage — le Spartakisme, et Rosa Luxemburg en particulier, contre les Bolcheviks. Cf. la préface de M. Paris, Rosa Luxemburg, la Révolution russe, Paris, 1964. 1. On trouve... la résolution proposée par Lénine. 5. Rosa Luxemburg et Julian Karski notamment. 656 SPARTAKISME promettent pas leur accord sur les principes d'une politique commune. Mais à ce noyau s'amalgament des hommes... de rompre avec les centristes de l 'Arbeitsgemeinschaft (alors que les Spartakistes conservent avec ces mêmes centristes des liens organiques, si lâches soient-ils). Enfin, on sait que Rosa Luxemburg...


29. Nicolas Boukharine, L'impérialisme et l'accumulation du capital [ compte-rendu / numéro ]

Souyri Pierre François

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations / Année 1979 / Volume 34 / Numéro 2 / pp. 372-374

Il est pas douteux enfin que la théorie de impérialisme que Lenine et Boukharine lui-même avaient élaborée au cours de la guerre allait beaucoup plus loin que celle de Rosa Luxemburg dans la mise jour des relations... ce ne sont pas seulement quelques-unes des critiques que Boukharine adresse Rosa Luxemburg et Tougan-Baranovski qui paraissent mal fon dées et excessives Ce sont les présupposées théoriques partir desquelles il construit...Voici pour la première fois publié en fran ais un livre qui constitue une des pièces essentielles du vaste dossier concer HISTOIRE CONOMIQUE rait plutôt contrairement ce voulu démontrer Rosa..



30. Un socialiste polonais à Paris ou Pourquoi le socialisme marxiste a-t-il méconnu l'importance du phénomène national ? À la lumière des enseignements que l'on peut tirer du congrès de Londres (1896) de la IIe Internationale [ article / numéro ]

Timothy Snyder

Revue des études slaves / Année 1999 / Volume 71 / Numéro 2 / pp. 243-262

polonais de cette affaire, Kelles-Krauz, l'auteur de la résolution, et Rosa Luxemburg (1870-1919), son adversaire majeur, sur celle des socialistes allemands, autrichiens, britanniques, français et italiens... la possibilité d'empêcher Rosa Luxemburg et les autres adversaires du patriotisme de participer au congrès de Londres. Luxemburg était l'incarnation même du courant socialiste qui, en Pologne, niait l'importance.... » La question de l'exclusion de Rosa Luxemburg de ce congrès était, pour lui, « une question de vie ou de mort4 ». Le PPS décida donc de faire tout ce qui lui était possible afin de faire invalider, au congrès...


31. Aut-Aut, N. 135, mai-juin 1973, Florence [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1974 / Volume 31 / Numéro 1 / p. 291

toutes les fois que les structures sociales dont il reflète l'autoconscience se modifient. Il semble bien que la pensée des grands auteurs qui ont jalonné l'histoire du marxisme (Lénine, Rosa Luxemburg...


32. Le Mouvement social, avril-juin 1989, n° 147 : « La désunion des prolétaires (1889-1919) » [ note bibliographique / numéro ]

L'Homme et la société / Année 1990 / Volume 95 / Numéro 1 / p. 194

divergences grandissantes entre les dirigeants ouvriers (dont Clara Zedkin et Rosa Luxemburg) hostiles à toute politique malthusienne et les pratiques en cours dans k classe ouvrière. Andrea Panaccione clôt ...


33. Ephraim Nimni ; Ernesto Laclau (Introd.), Marxism and Nationalism. Theoretical Origins of a Political Crisis, Londres, Concord (Mass.), Pluto Press, 1991 [ compte-rendu / numéro ]

Claudie Weill

L'Homme et la société / Année 1992 / Volume 105 / Numéro 3 / pp. 184-185

, mais aussi celles de Karl Kautsky, Rosa Luxemburg, Eduard Bernstein, Lénine, Staline, Antonio Gramsci et, finalement, Otto Bauer, il adopte une grille de lecture critique à trois éléments : 1) "La théorie... Internationale, en particulier Kautsky, pourtant embarrassé par le legs lorsqu'il s'adresse aux socialistes des Balkans, et Rosa Luxemburg dont l'ébauche d'analyse anthropologique de la culture nationale est moins...

34. L'Homme et la société, N. 24-25, 1972. Théorie et sociologie marxiste. [ numéro ]

L'Homme et la société / Année 1972 / Volume 24

de « camarades » Il compta, à un temps ou à un autre, Lavrov et Engels, Jaurès et Guesde, Kautsky et Rosa Luxemburg, Plekhanov et Lénine, Rakovsky et Rjazanov, Loriot et Thorez. Son bagage inteUectuel englobait les... d'une culture si vaste que l'un de ses articles arracha cette exclamation à Rosa Luxemburg : « C'est son érudition qui m'a fait peur ! » (2). . (1) La rapidité avec laquelle l'histoire prête à déformation... marxistes ». André Barjonet, Le Parti Communiste Français, Paris, 1969, p. 20. (2) Rosa Luxemburg à Léo Jogiches, 13 février 1902. Rosa Luxemburg, Listy do Leone Jogichesa-Tyszki, 1900-1905, Varsovie, 1968, p...


35. La poche et l'histoire. [ note critique / numéro ]

Robert Marquant

Bibliothèque de l'école des chartes / Année 1972 / Volume 130 / Numéro 2 / pp. 607-611

d'entre eux, qui concernent des volumes envoyés à cette revue3 : ceux de Daniel Guérin sur Rosa Luxemburg et de Henri Michel sur Pétain, Laval et Darlan. On connaît le schéma de ces petits livres..., 1971, in-8°, 186 pages. 608 BIBLIOGRAPHIE différentes théories soutenues par Rosa Luxemburg. Il étudie notamment sa théorie de la spontanéité des mouvements révolutionnaires des masses populaires... ces problèmes ont été âprement discutés du temps de Rosa Luxemburg dans les mouvements socialistes européens, on voit aisément combien les événements de mai 1968 les ont rafraîchis et rajeunis. Et Daniel Guérin...


36. Léon Trotsky ; Boris Fraenkel (Trad.), Nos tâches politique, Paris, Pierre Belfond, 1970 [ compte-rendu / numéro ]

François Pacqueteau

L'Homme et la société / Année 1970 / Volume 16 / Numéro 1 / pp. 372-373

de rédaction de VIskra ou la nomination des membres du Comité Central du Parti. On peut se demander si cette édition présente un apport d'une originalité suffisante en comparaison des écrits de Rosa Luxemburg... de Trotsky est suivi d'une nouvelle traduction de Question d'organisation de la social-démocratie russe de Rosa Luxemburg, publié à Stuggart en 1904, et de la réponse qu'y fit Lénine dans un article...


37. Les socialistes et la campagne antisémite en Pologne en 1910 : un épisode inédit [ article / numéro ]

Georges Haupt Pawel Korzec

Revue du Nord / Année 1975 / Volume 57 / Numéro 225 / pp. 185-194

particulière. A sa campagne anti-socialiste, il associe un antisémitisme virulent. Dès juin 1910, Rosa Luxemburg se propose de répondre à Niemojewski dans la revue de la SDKPiL, Trybuna 1. Or la campagne... Luxemburg ou Julian Marchlewski. Si au début, en septembre 1910. Rosa Luxemburg approuve la campagne, elle exprimera bien vite ses craintes qu'elle ne devienne obsessionnelle et recommande de la doser plus.... 18 numéros parus. Le rédacteur de fait de Mlot était Leo Jogiches- Tyszka qui résidait alors à Berlin. Parmi les auteurs et collaborateurs de cette revue, on trouve Rosa Luxemburg, Karl Radek, Adolf Warski...


38. Michel Beaud, Le système national mondial hiérarchisé [ compte-rendu / numéro ]

Grellet Gérard

Tiers-Monde / Année 1987 / Volume 28 / Numéro 112 / p. 951

une démarche qui permette de réintégrer dans une même analyse le national, l'international, le multinational, le mondial ». En partant de la pensée de Rosa Luxemburg, de Nicolas Boukharine et de François Perroux...


39. Robert Reid, Marie Curie. Derrière la légende [ compte-rendu / numéro ]

Revue d'histoire des sciences / Année 1981 / Volume 34 / Numéro 1 / pp. 82-83

, son patriotisme, une influence positiviste possible (mais est-ce là vraiment de positivisme qu'il s'agit ?), sont décrits. Un parallèle est fait avec Rosa Luxemburg, Polonaise aussi, et de trois ans sa cadette... contre son gré un personnage public, elle demeure — malgré le dépoussiérage d'une image d'Epinal quelque peu vieillie — « un aigle », en utilisant le terme dont Lénine gratifia sa contemporaine Rosa... Luxemburg. Le rappel de certains détails, pourtant connus, fait quelquefois sursauter. Telle cette incroyable insouciance — qui fut celle de Marie Curie, mais aussi de tous les savants qui, en ce début...


Repost 0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 13:03
Une source d'information précieuse naît de la numérisation de plus en plus large des organes de presse et de l'accès simplifié sur Internet. Rosa Luxemburg et la grève générale dans le Salut Public.

Une source d'information précieuse naît de la numérisation de plus en plus large des organes de presse et de l'accès simplifié sur Internet. Ainsi, un site est dédié aux publications de la région Rhône-Alpes.

http://www.memoireetactualite.org/fr/presse.php

http://www.memoireetactualite.org/index.php

Sur Rosa Luxemburg, cela peut se révêler une nouvelle source précieuse. Un exemple  : le Salut Public, journal de Lyon offre cinq occurences pour Rosa Luxemburg. Ci-dessous la première consacrée à la grève générale.

24 août 1913 – Le Salut Public – P 1

Malgré l'échec complet de la grève générale pour la conquête du S. U. en Belgique, les socialistes allemands vont-ils, à leur tour, tenter d'organiser le grand chômage pour arracher aux pouvoirs publics le S. U. pur et simple dans tous les Etats allemands et notamment en Prusse '! Quelques agitateurs mènent campagne dans ce but, depuis quelques mois ; ils essayent de remuer les masses prolétariennes. Mais les « officiels », députés, chefs de grandes organisations, directeurs des principaux journaux, sont hostiles à cette idée. Cette opposition, loin de décourager les apôtres de la grève générale, ne fait au contraire que stimuler leur activité. Les « arrivés » ont l'expérience de l'adage bien connu : Un pur trouve toujours un plus pur qui l'épure. Ils sont traités de traîtres ou de quasi traîtres par les meneurs du second degré impatients d'arriver à leur tour, de devenir députés, présidents ou secrétaires de syndicats, directeurs de coopératives et de journaux. On soulève contre eux l'animosité de la foule envieuse et méfiante par une surenchère démagogique. C'est l'éternelle histoire des partis de violence. Après avoir envoyé les Girondins à la guillotine, les Montagnards se décimaient entre eux. M. Jaurès et les doctrinaires de notre parti socialiste se mettent à la remorque des meneurs de la C. G. T. pour n'être pas supplantés par eux, ce qui d'ailleurs ne les empêche pas d'être taxés de modérantisme en attendant que les autres soient assez forts pour les supplanter. Les parlementaires socialistes d'outre-Rhin» sont victimes du procédé dont ils usèrent jadis à l'égard des bourgeois radicaux, dont les socialistes français se sont servis et se servent encore avec succès contre les radicaux-socialistes. A la tête de ceux qui préconisent chez nos voisins la grève générale pour la conquête du S. U. se fait surtout remarquer la citoyenne Rosa Luxemburg. On y trouve aussi quelques rares et obscurs députés. L'un d'eux est le citoyen Lensch, membre du. Reichstag, qui a dû abandonner le poste de rédacteur en chef du journal socialiste de Leipzig, à la suite de démêlées violents avec le parti. Rosa Luxemburg et Lensch ont donné dans plusieurs villes, notamment à Berlin, des meetings en faveur de la grève générale. Le discours de la citoyenne a surtout été un réquisitoire contre la direction du parti et contre ces représentants au Parlement impérial. A ceux-ci, Rosa Luxemburg reproche vivement le vote par lequel ils ont assuré l'adoption de la récente loi militaire. Voilà un grief que personne ne pourra formuler, hélas contre nos démagogues nationaux. Il paraît que les parlementaires socialistes allemands sont hypnotisés par l'idée de former avec les partis libéraux le « grand bloc» rouge contre le petit bloc bleu-noir (conservateurs et Centre). C'est du moins la citoyenne qui le prétend, et elle raille les députés de se laisser, à cause de ce rêve, duper sans cesse par les libéraux. Aussi en vient-elle à cette conclusion qu'il n y a aucun avantage à conquérir sur le terrain parlementaire pour le prolétariat. Celui-ci doit « apparaître lui-même en scène » De là, l'idée de la grève générale, qui ne disparaîtra plus, assure Rosa Luxemburg, des préoccupations de la masse socialiste. Le député Lensch a appuyé l'agitatrice et déclaré qu'il fallait « rompre avec la tactique purement défensive du parti. » D'autres orateurs, peu connus quoique très remuants, ont parlé dans le même sens. Mais il s'est trouvé des contradicteurs qui ont traité d'illusions les espérances de la citoyenne en déclarant avec énergie que la plupart des syndicats refuseraient de sejoindre à cette entreprise insensée ou du moins prématurée. M. Edmond Fischer, député au Reichstag, partage cet avis. Dans la revue des « intellectuels », Sozialistischen Monatshefte, il raille le bluff que constituerait la tentative de grève générale, qu'il faudrait, dit-il, comparer aux mises en scène du vieux Blanqui : « Permis, écrit-il, de traiter la bureaucratie prussienne de réactionnaire. Mais nous nous exposerions à une grande déception si nous voulions admettre que les pouvoirs publics sont déjà devenus si faibles qu’une grève d'ouvriers les ferait trembler ou même amènerait leur écroulement. En deux semaines, trois au plus, les moyens financiers des grévistes seraient épuisés, les caisses des syndicats vidées, et il ne resterait aux combattants (pour autant qu'ils ne voulussent pas monter sur les barricades) d'autre parti que de retourner au travail. Alors c'en serait fait aussi de notre puissance; et pour beaucoup d'années. Et alors quoi. Les patrons pourraient facilement dicter les conditions de travail et récupérer par le moyen de réductions de salaire le dommage éprouvé pendant la grève. Les organisations ouvrières crouleraient ou seraient condamnées à la faiblesse pour de longues années. » Les chefs du socialisme belge, les parlementaires comme Vandervelde, Destrée, Anseele, raisonnaient ainsi quelques semaines avant le vote de la grève générale. Cela ne les empêcha pas de s'y rallier, d'en paraître même les promoteurs enthousiastes, lorsqu'ils se virent impuissants à arrêter le mouvement. Ils auraient pu répéter un mot célèbre : « Nous sommes leurs chefs, donc il faut que nous les suivions ». En sera-t-il de même pour les parlementaires socialistes allemands ? Non, d'ici de longs mois encore, ils sont trop forts de la leçon belge. Mais il est dans la logique des partis révolutionnaires que les plus violents fassent marcher les autres. Tôt ou tard, les « officiels », les « arrivés » seront débordés. A. VEREY

PRESENTATION DU SITE

Presse ancienne

Découvrez 36 titres de presse locale ancienne de la région, représentant plus de 500 000 pages de journaux de 1807 à 1944, interrogeables en texte intégral.

Gazettes, journaux, échos, revues, canards...

La presse ancienne détaille tous les faits de la vie locale et relate sur un ton qui lui est propre les grands événements de l'Histoire. Témoin de la vie des générations passées, elle représente, de ce fait, une mine d'informations originales extrêmement consultée par les universitaires, les sociologues, les historiens… mais aussi par les amateurs curieux du passé dont ils sont issus.

Cet authentique trésor, conservé dans les bibliothèques et les services d'archives, est largement communiqué au public. Mais au rythme des lectures, les journaux, imprimés sur du papier économique, avec des encres de mauvaise qualité, dans des formats encombrants se déchirent, s'effritent, se morcellent jusqu'à devenir intouchables. Les professionnels, responsables de ces collections, ont attiré l'attention des pouvoirs publics sur la nécessité de préserver ce patrimoine unique. Pour le sauvegarder des mesures d'urgence ont été mises en œuvre dès 1996.

La campagne régionale de sauvegarde et de valorisation de la presse ancienne de Rhône-Alpes

Avec le soutien financier de la Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes, puis des Conseils généraux et de plusieurs Villes, l’Arald a coordonné une campagne de sauvegarde et de valorisation de la presse éditée dans la région aux XIXe et XXe siècles. Ce travail au long cours a consisté à créer des documents de substitution, afin que les originaux ne soient plus communiqués au public. Des opérations de microfilmage, puis de numérisation ont été menées à grande échelle.
Les titres numérisés sont aujourd’hui accessibles en texte intégral, ce qui permet d’effectuer une recherche à partir d’un mot ou d’une expression sur l’ensemble des 36 titres présents sur le portail Mémoire et actualité en Rhône-Alpes.
De nouveaux titres seront mis en ligne, ou d’autres complétés en fonction de l’achèvement des travaux de traitement en cours dans le cadre de cette campagne de sauvegarde et de valorisation. Un calendrier des mises en ligne sera très prochainement mis à disposition pour information.

Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 22:15

rosa-luxemburg

Le Séminaire de traduction a lieu tous les lundis et entame sa douzième séance. Il regroupe essentiellement des jeunes, germanistes, germanophones ou ne parlant pas l'allemand et nous traduisons dans une démarche collective et exigeante, mais aussi sensible et à l'écoute. C'est une expérience très agréable et réellement enrichissante comme nombre des rencontres que mon travail sur Rosa Luxemburg a pu me permettre de vivre.

Nous abordons notre quatrième texte, l'un de ceux qui me sont les plus chers. Begründung des Antrages zur Marokkoresolution Rosa Luxemburg y tente d'infléchir la position du parti social-démocrate, qui dans sa résolution contre la guerre oublie tout autant les guerres coloniales (Nous sommes en 1911 en pleine affaire marocaine") que ce que signifie le colonialisme d'exploitation et d'oppression pour les peuples des pays colonisés.

Ci-dessous la présentation sur le site "Les armes de la  critique" du séminaire. Chacun est bienvenu.

 

Séminaire de traduction de Rosa Luxemburg

http://adlc.hypotheses.org/seminaires/seminaire-de-traduction-de-rosa-luxemburg

 

L’objectif du séminaire est de réunir chaque semaine un groupe de germanistes afin de traduire un ensemble de textes de Rosa Luxemburg, n’ayant de préférence jamais été traduits en français, dans la perspective de contribuer à l’édition des Œuvres Complètes de Rosa Luxemburg chez Smolny. Ce travail de traduction sera l’occasion de discuter la pensée politique de Luxemburg dans ses dimensions historique, philosophique et économique. Sous réserve de modification ultérieure, nous étudierons essentiellement des textes concernant le colonialisme et l’impérialisme.

Pour chaque séance, deux personnes seront chargées de préparer la traduction d’un texte ou d’un extrait de texte de Luxemburg et soumettront leur traduction à l’ensemble des participants du séminaire. Tous les germanistes intéressés par la philosophie, la politique, l’histoire ou l’économie et souhaitant collaborer à cette entreprise de traduction sont les bienvenus.

Tous les lundis, de 16h à 17h45 en salle Séminaire (département de philosophie, 45 rue d’Ulm), à partir du 3 octobre (vous pouvez naturellement nous rejoindre en cours d’année).

 

Contact: alice.vincent@ens.fr et ulysse.lojkine@ens.fr

 

Séances :

  • 3 octobre : début de la traduction du discours « Dem Weltkrieg entgegen » (1911)
  • 10 octobre : suite sur le même texte
  • 17 octobre : suite, discussion sur les textes suivants
  • 24 octobre : fin de la traduction du discours
  • 31 octobre : début de la traduction du texte « Um Marokko » (1911)
  • 7 novembre : suite sur le même texte
  • 14 novembre : idem
  • 21 novembre : présentation par le groupe Smolny de leur traduction du texte « Kleinbürgerliche oder proletarische Weltpolitik ? » (article paru dans le Leipziger Volkszeitung le 19 août 1911)
  • 28 novembre : reprise de la traduction de « Um Marokko »
  • 5 décembre : fin de la traduction de « Um Marokko »
  • 12 décembre : début de la traduction du discours « Begründung des Antrages zur Marokkoresolution » (1911)

Liens utiles :

Repost 0
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 19:18
Séminaire de traduction de Rosa Luxemburg à l'Ecole normale supérieure.  On y va ...

Pour lire le texte proposé à la première séance

http://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/2016/10/premiere-seance-d-un-seminaire-de-traduction-de-rosa-luxemburg-a-l-ecole-normale-superieure-paris.html

 

Ulysse Lojkine et Alice Vincent

http://www.philosophie.ens.fr/Traduction-de-Rose-Luxemburg.html

 

L’objectif du séminaire est de réunir chaque semaine un groupe de germanistes afin de traduire un ensemble de textes de Rosa Luxemburg, n’ayant de préférence jamais été traduits en français, dans la perspective de contribuer à l’édition des /Œuvres Complètes/ de Rosa Luxemburg chez Smolny. Ce travail de traduction sera l’occasion de discuter la pensée politique de Luxemburg dans ses dimensions historique, philosophique et économique. Sous réserve de modification ultérieure, nous étudierons essentiellement des textes concernant le colonialisme et l’impérialisme.

 

Pour chaque séance, deux personnes seront chargées de préparer la traduction d’un texte ou d’un extrait de texte de Luxemburg et soumettront leur traduction à l’ensemble des participants du séminaire.

 

Tous les germanistes intéressés par la philosophie, la politique, l’histoire ou l’économie et souhaitant collaborer à cette entreprise de traduction sont les bienvenus.

 

Tous les lundis, de 16h30 à 18h en salle Séminaire, à partir du 3 octobre (vous pouvez naturellement nous rejoindre en cours d’année)."

Repost 0
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:11
Première séance d'un séminaire de traduction de Rosa Luxemburg à l'Ecole Normale Supérieure, Paris

Bonjour à tous,

 

Lundi 3 octobre à 16h30, dans la salle de séminaire située au sous-sol du pavillon Pasteur, aura lieu la première séance d'un séminaire de traduction de Rosa Luxemburg.

 

L’objectif du séminaire est de traduire un ensemble de textes de Rosa Luxemburg, de préférence inédits en français, dans la perspective de contribuer à l’édition des Œuvres Complètes de Rosa Luxemburg chez Smolny. Ce travail de traduction sera l’occasion de discuter la pensée politique de Luxemburg dans ses dimensions historique, philosophique et économique. Nous pensons étudier essentiellement les thèmes du colonialisme et de l'impérialisme, mais tous les participants pourront bien sûr contribuer au choix des textes. Pour chaque séance, deux volontaires prépareront la traduction d’un texte ou d’un extrait. Ceux qui souhaitent simplement participer aux séances sont bien sûr les bienvenus.

 

La première séance portera sur le discours 'Dem Weltrieg entgegen' prononcé par Rosa lors d'une manifestation contre le colonialisme en 1911. Vous pouvez trouver le texte en ligne ici : http://gutenberg.spiegel.de/buch/reden-2089/38.

 

Les séances auront lieu tous les lundis, de 16h30 à 18h dans la salle de séminaire du pavillon Pasteur, à partir du 3 octobre -- vous pouvez naturellement nous rejoindre en cours d’année.

Cordialement,
Alice Vincent et Ulysse Lojkine

LE TEXTE

 

Dem Weltkrieg entgegen [Fußnote]

 

Das politische Interesse wird gegenwärtig mit Kolbenschlägen geweckt. Jeder, mag er einer Partei angehören, welcher er wolle, greift mit gespanntem Interesse nach seiner Zeitung. Dieses Interesse, mit dem das Volk nach dem italienisch-türkischen Kriegsschauplatz [Fußnote] blickt, drückt den Instinkt der Massen aus, die spüren, daß ihre Interessen mit auf dem Spiele stehen. Noch vor kurzem war mancher unter uns, der uns darauf hinwies, daß wir eine Zeit von 40 Jahren Frieden hinter uns haben. Daraus wurde die Schlußfolgerung gezogen, man gehe Zeiten entgegen, in denen eine friedliche Entwicklung möglich sei, die auch der Arbeiterschaft die erfreulichsten Perspektiven eröffne. Hingewiesen wurde auch auf das Haager Schiedsgerichtstribunal, [Fußnote] das schlichtend eingreifen sollte. Auf der einen Seite der Dreibund und auf der anderen Seite der Zweibund wurden als die Säulen bezeichnet, auf denen das Gebäude des Friedens ruhe. Wo ist jetzt das Haager Tribunal? Wo sind Zwei- und Dreibund mit ihren Garantien für den Frieden? Alles liegt zerbrochen am Boden. Der Wahn vom Hineinwachsen in den Frieden ist zerronnen. (Zustimmung.) Die auf die 40 Jahre europäischen Friedens hinwiesen, vergaßen die Kriege, die außerhalb Europas sich abspielten und in denen Europa die Hand mit im Spiele hatte. Heute lecken die Flammen des Krieges an den Gestaden Europas, ein Weltenbrand droht auszubrechen. Der Gedanke der friedlichen Entwicklung ist unbarmherzig zerstört. Und das nicht allein. Kurz vorher hörten wir von einem anderen Krieg, vom Krieg der Massen gegen die drückende Not. In den verschiedensten Staaten sind Hunderttausende aufgestanden, um Protest zu erheben. In Wien fiel der erste Schuß gegen die Volksmassen. Der Schrei nach Brot wurde mit blauen Bohnen beantwortet. (Pfuirufe.) Ein unumstößliches Gesetz bringt uns alle paar Jahre nach einer Zeit der Prosperität wirtschaftliche Krisen, deren Kosten in erster Linie von der Arbeiterklasse getragen werden müssen. Kaum sind wir ins 20. Jahrhundert eingetreten, und schon liegen zwei Krisen hinter uns, diejenigen der Jahre 1900 und 1907, unter denen die deutschen Arbeiter ganz besonders zu leiden hatten. Und jetzt schon wieder, in der Zeit der Prosperität, nachdem sich die Arbeiter kaum erholt haben, stehen Hunderttausende auf den Straßen, die vor Hunger schreien. Das ist ein Zeichen kapitalistischer Hilfe, das jedem zeigen muß, wohin der Weg geht. Hunger und Krieg haben wir heute vor uns, zwei Blüten vom Baume der kapitalistischen Ausbeutung. Auch in der Vergangenheit gab es Hungersnöte der Massen, so namentlich im sogenannten finsteren Mittelalter. Die Ursachen dieser Hungersnöte waren jedem klar und verständlich. Entweder trug eine Mißernte die Schuld oder war die Pest im Lande, bestand Mangel an Arbeitskräften oder verhinderte ein Krieg die Zufuhren. Heute haben wir den Massenhunger, ohne daß Mißernten dafür verantwortlich gemacht werden könnten. Im Gegenteil, eine Reihe guter Erntejahre liegt hinter uns. Wir haben keinen Krieg, auch nicht die Pest und stehen doch vor dieser beispiellosen Hungersnot. Wir haben heute unter etwas zu leiden, das schlimmer ist als all die Plagen der früheren Zeiten, unter der Herrschaft der Junkerpartei. Heute handelt es sich um eine künstliche, planmäßige, mit gesetzlichen Mitteln fabrizierte Hungersnot. (Lebhafte Zustimmung.) Die Zollpolitik, die indirekten Steuern sind es, die so schwer auf uns lasten. Deutschland marschiert in dieser Richtung allen anderen Staaten gegenüber an der Spitze.

 

Einen Wendepunkt der Steuerpolitik brachte unter Bismarck das Jahr 1878. Nach kurzem Freihandel trat der Umschwung zu indirekten Steuern und Zöllen ein. Der Tarif vom Jahre 1878 bildete den ersten Schritt auf der abschüssigen Bahn. Dasselbe Jahr 1878 brachte noch ein anderes Geschenk Bismarcks: das Sozialistengesetz. Das war kein Zufall. Mit der einen Hand nahm man dem Volke den letzten Bissen vom Munde, auf der anderen Seite fuhr man der Sozialdemokratie an die Gurgel, um den Protestschrei zu ersticken. Aus diesem Vorgang muß uns klarwerden, daß der politische und der gewerkschaftliche Kampf zusammen geführt werden müssen.

 

Das Jahr 1902 brachte uns den Hungerzolltarif. Die Sozialdemokratie tat alles, um sich dem frevelhaften Raubzug entgegenzustemmen. Sie griff dabei selbst zu dem in Deutschland ungewohnten Mittel der Obstruktion. Monatelang dauerte der Widerstand, endlich aber wurde der Tarif doch Gesetz. In der Adventsnacht des Jahres 1902, als der Morgen graute und die Glocken zum Frieden läuteten, war die Freveltat vollbracht und der Raub in Sicherheit gebracht. Der damalige Kanzler Bülow eilte zum Kaiser, um diesem bei aufgehender Sonne den Sieg über das darbende Volk zu melden. Zum Dank erhielt er die goldene Verdienstkette um den Hals gehängt, für die Arbeiter aber war die Hungerkette bereit. (Lebhafte Zustimmung.) Die Wirkung des neuen Tarifs begann im Jahre 1906, und jetzt können wir seine Nachwirkungen erst recht verspüren.

 

Das Jahr 1909 brachte uns eine sogenannte Finanzreform. [Fußnote] Wer bei dieser Reform dachte, daß nun die Finanzen des Reichs in Ordnung gebracht, die Schulden bezahlt würden, der täuschte sich. Nichts davon geschah. Wohl aber wurden dem Volke 500 Millionen an neuen Steuern aufgeladen. Im Jahre 1873 hatte das Volk die Summe von rund 400 Millionen Mark für Zölle und indirekte Steuern aufzubringen; bis zum Jahre 1910 ist diese Summe auf jährlich 1980 Millionen gestiegen. Mit diesen rund 2 Milliarden ist die Last noch nicht erschöpft. Es kommen dazu die Summen, die Industrieritter und Agrarier noch extra in ihre Taschen schieben dadurch, daß der Preis um den Betrag der Zölle erhöht wird. Die hier in Betracht kommende Summe wird jährlich auf ebenfalls nicht weniger als 1900 Millionen berechnet. Rund 4 Milliarden sind es also, die uns Zölle und indirekte Steuern jetzt im Jahre direkt und indirekt kosten. Diese Zahl auszusprechen ist leichter, als sie sich vorzustellen. Um die Bedeutung dieser Summe klarer zu zeigen, kann auf ein vaterländisches Beispiel zurückgegriffen werden. Nach dem Kriege von 1870/71 verlangten zwei Männer in Deutschland für das unterlegene Frankreich einen billigen Frieden. Es waren die Genossen Bebel und Liebknecht, die dafür auf Festung kamen. [Fußnote] Frankreich aber wurde der ostpreußische Kürassierstiefel in den Nacken gesetzt, es mußte 4 Milliarden Mark Kriegskontribution zahlen, eben die Summe, die heute dem deutschen Volke pro Jahr direkt und indirekt aus Zöllen und Steuern abgenommen wird.

 

Wir Sozialdemokraten appellieren an die klare, ruhige Überlegung, wir sind bereit, die Steuerfragen mit Objektivität zu beleuchten. Man sagt, der Staat habe große Aufgaben zu erfüllen, die dem Volke zum Wohle gereichen, und zur Lösung dieser Aufgaben bedürfe es großer Mittel. Gewiß hat der Staat große Aufgaben zu erfüllen. Aber schon Lassalle hat sehr treffend gesagt: Der Staat braucht Mittel, aber Gerechtigkeit und Kultur verlangen, daß er diese Mittel nicht von den Ärmsten, sondern von den Reichsten nimmt. (Zustimmung.) Wir Sozialdemokraten verlangen die Abschaffung aller indirekten Steuern. Wir fordern Steuern auf Einkommen und Vermögen, die diejenigen treffen, die ihre Hände nicht durch Arbeit beschmutzen. Wir verlangen weiter eine Erbschaftssteuer. Der Arbeiter würde von ihr nicht getroffen, denn was er hinterläßt, ist sehr nahe beieinander. Diejenigen, die schon als Schwerreiche aus dem Mutterleibe kommen, die würden und sollen getroffen werden.

 

Um sich darüber klarzuwerden, wozu die ungeheuren Mittel Verwendung finden, genügt ein kurzer Blick auf die Finanzgeschichte. Der nimmersatte Militarismus ist es, der fast alles verschlingt. Um ihn großzuziehen, wird das Volk ausgepowert. Die logische Folge dieser Entwicklung sind Kriege. Im Jahre 1872 betrug die Friedenspräsenzstärke 359 000 Mann. Seither nimmt die Steigerung kein Ende. Jetzt stehen rund 700 000 Mann im Frieden unter den Waffen, wenn wir die Unteroffiziere, diese Zierde der Menschheit, zurechnen, von denen wir 82 000 Mann haben.

 

Die Behauptung, daß das Wachstum der Armee mit dem Anwachsen der Bevölkerungszahl gleichen Schritt halte, ist nicht zutreffend. Die Bevölkerung, die im Jahre 1871 41 Millionen zählte, ist jetzt auf rund 65 Millionen, also um etwas über 50 Prozent gewachsen, während in derselben Zeit das stehende Heer sich verdoppelt hat. Das Militär wächst also zweimal so schnell wie die Bevölkerung. Wenn es so weitergeht, dann kann noch der Tag kommen, von dem der Kaiser schwärmt, da jeder dritte Mann den Rock des Königs trägt. Zu befürchten ist nur, daß dann die beiden anderen weder Rock noch Hose tragen werden. (Lebhafte Zustimmung.)

 

Die Kosten für das stehende Heer betrugen im Jahre 1872 337 Millionen. Im Jahre 1910 sind sie auf 925 Millionen gewachsen. In den 40 Jahren des Friedens haben wir für unser stehendes Heer nicht weniger als 23 Milliarden ausgegeben. Da ist es kein Wunder, daß das Volk am Hungertuche nagt.

 

Zu diesen Ausgaben kommen noch diejenigen für die Marine. Sie verdienen besondere Beachtung, weil gerade sie mit dem Imperialismus und der Weltpolitik in erster Linie zusammenhängen. Im Jahre 1872 betrugen diese Ausgaben pro Jahr 30 Millionen. Bismarck, ein Reaktionär, der wenigstens einen Kopf auf den Schultern hatte, sah ein, daß ein erstklassiges Landheer und eine erstklassige Flotte die Mittel des Reiches erschöpfen müßten. Er widersetzte sich deshalb auch lange der Kolonialpolitik, bis auch er schließlich in den 80er Jahren seinen Widerstand aufgab. Mit der Thronbesteigung des jetzigen Instruments des Himmels ist ein Wendepunkt eingetreten. Es kamen die Reden vom Dreizack in unserer Faust, von unserer auf dem Wasser liegenden Zukunft usw. Die Flotte wurde vermehrt. Dabei zahlte nicht das Instrument des Himmels, sondern das Volk die Rechnung. Betrugen die Marineausgaben im Jahre 1888 noch 54 Millionen, so waren sie im Jahre 1911 auf 460 Millionen gestiegen. Die Summen, die wir bisher insgesamt für die Flotte zahlen, belaufen sich auf 5 Milliarden, so daß für Heer und Marine zusammen ein Aufwand von nicht weniger als 28 Milliarden erwuchs. Das ist eine ungeheure Summe.

 

Die Sozialdemokratie geht bei ihrer Kritik nicht nur vom Geldstandpunkt aus, sondern sie beachtet auch die ganze politische Lage. Es wird behauptet, der gegenseitige Kampf liege in der menschlichen Natur. Wer nicht rüste, laufe Gefahr, die Beute des Nachbarn zu werden. Wir sind anderer Meinung. Die Völker sollen und können ohne Unterschied der Rasse und Farbe zusammen in Frieden leben. Nur dann kann man von Kultur reden, wenn Bande der Solidarität die Völker umschlingen. Solange die Ausbeutung des Menschen durch den Menschen nicht abgeschafft ist, ist diese Solidarität nicht möglich. (Lebhafte Zustimmung.)

 

Wir Sozialdemokraten wissen sehr wohl, daß der Weltfriede eine Utopie bleibt, solange die kapitalistische Wirtschaftsordnung nicht abgeschafft ist. Jedes Volk muß imstande sein, sein eigenes Land gegen Angriffe zu verteidigen. Dazu ist aber kein so riesiger Apparat erforderlich, wie ihn unser gegenwärtiges Heerwesen darstellt, dazu genügen ein paar Wochen Militärdienst. Viele Autoritäten auf militärischem Gebiet sind mit uns der Meinung, daß die zwei- und dreijährige Militärzeit nicht notwendig ist. Dem Volke sollen die Waffen in die Hand gegeben werden, damit es selbst entscheiden kann, wenn ein Krieg notwendig ist. Erst dann kann es tatsächlich heißen: Lieb Vaterland, magst ruhig sein. (Lebhafte Zustimmung.) Das Milizsystem ist nicht bloß eine Phantasie der Sozialdemokratie. Es besteht bereits – wenn auch nicht ganz in unserem Sinne – in der Schweiz. Wessen Grenzen sind nun besser geschützt, jene der kleinen Schweizer Republik mit ihrer Miliz oder diejenigen des militaristischen Deutschlands? Wenn es den herrschenden Klassen ehrlich darum zu tun wäre, nur unser Land zu verteidigen, dann brauchten wir nicht das heutige stehende Heer und die lange Dienstzeit mit ihren Soldatenmißhandlungen. Aber der Gedanke, dem arbeitenden deutschen Volk das Gewehr in die Hand zu liefern, das ist der grausigste Gedanke, den sich die Herrschenden denken können! Die Flinten könnten ja dort losgehen, wo man es nicht wünscht. In dem »gemütlichen« Wien hat es sich dieser Tage wieder gezeigt, wozu das Militär da ist: um gegen das eigene Volk vorgeschickt zu werden. Auch bei den preußischen Wahlrechtsdemonstrationen war Militär in Bereitschaft, um die Polizei zu unterstützen.

 

Jetzt haben wir den ersten Krieg aus rein imperialistischen Interessen bekommen. In der Türkei und in Italien gibt es große arbeitende Massen, die von einer Handvoll Kapitalisten ausgebeutet werden. Diese Massen haben kein Interesse an diesem Krieg. Der Generalstreik in Italien war ein Protest gegen den Krieg. [Fußnote] Der jetzige Krieg ist nur der Anfang von weiteren, die einen Weltkrieg heraufbeschwören müssen. Die Balkanländer Griechenland, Bulgarien, Serbien, Rumänien werden ebenfalls diesen Krieg benutzen wollen, um auf ihre Rechnung zu kommen.

 

Was haben wir in Deutschland in den letzten Wochen erlebt, wo es um ein Haar mit Frankreich zum Krieg gekommen wäre wegen Marokko, also um ein Land, dessen Bewohner uns nichts getan haben. Im Interesse einiger Kapitalisten wurde diese Kriegsgefahr heraufbeschworen. Und jetzt ist alles wieder friedlich gesinnt. Was bedeutet dieser Ausgang? Es handelt sich um einen Länderschacher, den Kiderlen-Wächter und Cambon hinter verschlossenen Türen abmachen. Das Ende dieses Hokuspokus wird die Auslieferung Marokkos an Frankreich sein, Deutschland wird ein Stück Land am Kongo erhalten. Jeder neue Kolonialraub bedeutet aber eine neue Militärvorlage. Wir haben allen Grund, den Marokkokonflikt als einen Ausfluß des Imperialismus anzusehen, genau wie den Krieg in Tripolis. Es sei hier an die schönen Worte August Bebels in Jena erinnert. Erstens: Die Frage der Rüstungen wird uns von nun an nicht mehr entzweien. Es dürfte keinen Optimisten mehr unter uns geben, der glaubt, daß die Staaten anfangen abzurüsten. Zweitens: Die Teuerung in den meisten Ländern ist keine vorübergehende Erscheinung, sie wird zur ständigen Einrichtung werden. – Die Entwicklung der kapitalistischen Staaten kann krasser nicht gedacht werden: Hunger und Kriegsfeuer in Permanenz.

 

Daneben geht die demokratische Entwicklung zurück, ein immer größerer Verfall des Parlamentarismus ist die weitere Folge. Die Vorstöße des deutschen Imperialismus fallen in die Ferienzeit des Reichstags; beim Beginn des Chinafeldzugs, bei den Algecirasverhandlungen und beim »Panthersprung« nach Agadir war der Reichstag vertagt; es fiel der Regierung gar nicht ein, vor diesen Aktionen das Parlament zu befragen. Im Zusammenhang damit steht die Stärkung des persönlichen Regiments. Es gibt zur Zeit freilich auch »patriotische« Kreise, die mit dem Instrument des Himmels nicht zufrieden sind. So hat z. B. die freikonservative »Post« den Kaiser einen poltron valeureux, auf deutsch: tapferen Hasenfuß, genannt. Wilhelm II. ist aber alles eher als ein Friedensfaktor.

 

Das Anwachsen des Imperialismus läßt keine Milderung der Klassengegensätze erhoffen. Das bedingt, daß auch unsere Kampftaktik eine entsprechende Verschiebung und eine nachhaltigere Wirkung erfahren muß. Wir sind die einzige Klasse, die ernsthaft für den Frieden kämpft. Wir hätten von einem Kriege als politische Partei am wenigsten zu befürchten. Er würde nur zeigen, daß die heutige kapitalistische Wirtschaftsordnung so nicht weitergetrieben werden kann. Wenn wir trotzdem für den Frieden kämpfen, kämpfen wir damit gegen die kapitalistische Klasse und für das soziale Endziel.

Es kommt ja bald die Zeit, wo das deutsche Volk seiner Meinung Ausdruck geben kann: die Reichstagswahlen. Wir lassen uns durch die Parole »Gegen den Schwarz-Blauen Block!« von der bürgerlichen Linken nicht aufs Eis locken. Die Wahlen müssen sich zu einer Generalschlacht gestalten zwischen dem revolutionären Sozialismus und dem reaktionären Kapitalismus, mag dieser stehen, wo er will. (Zustimmung.) Das Wort Lassalles von der einen reaktionären Masse hat seine Geltung nicht verloren. Es wird eine Wahlschlacht sein wie noch nie. Es gilt die Rechnung zu präsentieren für Marokko, für die Finanzreform, für den Umfall des Liberalismus gegenüber den reaktionären Mächten. Mit dem Blick auf das sozialistische Endziel muß der Kampf geführt werden. Nicht nur um Mandate – die uns natürlich lieb sind – ziehen wir ins Feld, die Hauptsache sind uns die Stimmen; und zwar auf die Gesinnung der Wähler in erster Linie legen wir Wert; keine Mitläufer, sondern bewußte Klassenkämpfer müssen es sein, die uns auch in schweren Zeiten treu bleiben. (Zustimmung.) Wir gehen schweren Zeiten entgegen, darüber dürfen wir uns nicht täuschen. Aber wir fürchten uns nicht. Mit zielklarem Programm stehen wir bereit. Angesichts der heutigen Situation, die auf der einen Seite eine geringe Schicht von Ausbeutern, auf der anderen die große Masse des ausgebeuteten und darbenden Volkes zeigt, schließe ich mit den Worten Bebels auf dem Dresdner Parteitag: Ich bin und bleibe ein Todfeind der bürgerlichen Gesellschaft! (Stürmischer, lang anhaltender Beifall.)

 

SOURCE  :  Reden, Verlag Philipp Reclam jun. Leipzig - 1976

Repost 0
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 21:09
Actualité de Rosa Luxemburg - Agone n° 59

LIBRAIRIE LE POINT DU JOUR 
58, rue Gay-Lussac - 75005 PARIS 

Vient de paraître :

OLIVERA Philippe, SEVAULT Éric (dir.), "Révolution et démocratie : actualité de Rosa Luxemburg", Agone, n° 59, 2016, 225 p. 20 euro  ISBN 9782748902297

 

Présentation :

 

« Parce qu’elle s’est toujours située du point de vue de la révolution sans jamais cesser d’insister sur la nécessaire créativité des masses – la révolution prolétarienne représentant pour elle l’accomplissement d’une démocratie sans limites -, Rosa Luxemburg permet de penser en quoi révolution et démocratie vont de pair. Avant de mourir assassinée, au début de l’année 1919, dans l’écrasement du soulèvement initié par le groupe Spartakus à Berlin, elle avait ouvert une réflexion critique sur les orientations de la révolution bolchévique, sans pour autant s’aligner sur les positions des sociaux-démocrates, dont le rejet d’octobre 1917 s’inscrivait dans le droit fil de leur acceptation chauvine de la guerre mondiale en 1914 et de leur trahison de la révolution de novembre 1918. »

 

Ce numéro de la revue Agone s’inscrit dans la continuité du travail entrepris par les éditions Agone et le collectif Smolny pour la publication des œuvres complètes de Rosa Luxemburg, dont quatre volumes sont déjà parus. Il reprend la plupart des interventions de la conférence organisée à Paris en octobre 2013 par la Société internationale Rosa Luxemburg.

 

Sommaire :

 

Rosa Luxemburg et la démocratie socialiste : un jalon essentiel dans l'histoire de la pensée marxiste, Alexeï Gusev
La spontanéité créative des masses selon RL, Ottokar Luban
"Le coup de marteau de la révolution" : la critique de la démocratie bourgeoise chez RL, Michael Löwy.
La démocratie révolutionnaire chez RL à la lumière de sa correspondance, Sobhanlal Datta Gupta
Les libertés contre les droits : nation et démocratie chez RL, Claudie Weil 
Rosa et la République, Ben Lewis
Du contenu de la démocratie socialiste, David Muhlmann
Une démocratie par l'expérience révolutionnaire : Lukacs lecteur de RL, Isabel Loureiro
RL et la « liberté de ceux qui pensent autrement » : le groupe Neuer Weg et l'édition de La révolution russe à Paris en 1939, Jörg Wollenberg
Sur les traces de RL, pour une démocratie par le bas, Frigga Haug
La leçon des choses : 
« L’esprit de l’époque naturaliste », Alfred Döblin
Histoire radicale :
Rail : la grève de 1910 dans La Vie ouvrière

http://tendanceclaire.org/breve.php?id=20600

Repost 0
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 09:59

Rosa Luxemburg raisonne et combat sur ces bases du marxisme originel: dans la compréhension de la colonisation elle ne franchit guère non plus ces limites que l'économisme de la social-démocratie allemande a encore durcies. Mais sa prise en compte de l'impérialisme d'une part et son intrépidité révolutionnaire face au révisionnisme, puis à la droite et au centre même de la social-démocratie, face à Kautsky en le disant ou sans le dire, face à la trahison dans la guerre, la conduisent d'abord à radicaliser la dénonciation de la colonisation, puis à fondre l'opposition à la colonisation tant dans les métropoles que celle des colonisés eux-mêmes, dans la lutte mondiale du prolétariat. Son originalité se situe donc dans cette conjonction. Elle est politique et non point spécifiquement économique comme on le croit au vu de l'argumentation de L'Accumulation du Capital. Elle relève d'une stratégie anti-impérialiste. Elle n'est même que la nouvelle formulation de la lutte de classes, pour elle la seule ligne révolutionnaire, en réponse à l'impérialisme.

Extrait de Rosa Luxemburg et la colonisation, article de René Gallissot paru dans l'Homme et la société en 1974. Lire l'article complet sur ce blog : http://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/2016/09/rosa-luxemburg-et-l-algerie-l-un-des-articles-majeurs-sur-ce-theme-rosa-luxemburg-et-la-colonisation-de-r-gallissot.html

Repost 0
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 17:59

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

Ce texte de Jean Chesneaux de 1967 est significatif. Il porte déjà en prémisses sa pensée propre, ce qui sera son inscription dans 68 et après-68,et donc ce pourquoi Rosa Luxemburg a pu s'inscrire dans la pensée de ce temps. Mais en même temps il reste aussi très informatif sur le spartakisme et un hommage rendu au travail de Gilbert Badia.

 


 

 

Couverture

 

 

C'est une histoire du spartakisme qu'a choisi de nous donner Gilbert Badia. Ou plutôt - le sous-titre de l'ouvrage lui correspond mieux que le titre - une histoire de la gauche social-démocrate allemande à partir de la déclaration de guerre d'août 1914 et du vote unanime des crédits de guerre par le groupe social-démocrate au Reichstag. Le spartakisme proprement dit n'apparaît qu'au terme d'une longue évolution qui conduit Rosa Luxemburg, Karl Liebknecht, Franz Mehring, Clara Zetkin et leurs amis, du désaveu des positions social-chauvines majoritaires dans le S.P.D. à la semaine sanglante de janvier 1919. Le  spartakisme comme "moment" historique, dans le contexte de la crise générale de l'Allemagne impériale en 1918-1919, est peut-être un peu sacrifié, au spartakisme en tant qu'épisode de la social démocratie allemande, sinon même de l'appareil du parti social-démocrate. Il faut attendre la quatrième partie du volume ("esprit d'analyse") pour pouvoir saisir de façon brillante et pénétrante - les lignes de force du spartakisme.

 

Mais ce choix délibéré de l'auteur une fois accepté, l'ouvrage est neuf et fondamental. Badia retrace d'abord la "préhistoire" du spartakisme (première partie, "L'extrême-gauche se regroupe et tente de s'organiser") qui va jusqu'à la fin de 1915. Liebknecht, qui avait voté les crédits militaires avec les autres députés socialistes le 4 août ne tarde pas à regretter ce geste; le 2 décembre 1914, il votera contre, seul avec son ami Rühle, et déchaîne contre sa personne une campagne chauvine d'une violence inouïe. Autour de lui et de Rosa, l'opposition de gauche se regroupe, et publie en 1915 une revue qui n'a qu'un numéro Die Internationale. L'internationalisme, qui sera un des principes essentiels du Spartakusbund, est en effet déjà l'inspirateur de ce petit groupe; ils s'efforcent en particulier, pour pallier leur isolement dans le S.P.D., de s'adresser directement à la presse social-démocrate en Scandinavie ou en Suisse et de forcer le barrage du silence. Pourtant, et en cela également leur attitude dessine déjà le futur profil du spartakisme, ces oppositionnels allemands se méfient des négociations et des initiatives au sommet. Ils sont hostiles en 1915, aux célèbres conférences de Kienthal et de Zimmerwald, dont on sait l'importance qu'y attachait Lénine. Pour eux, c'est de la base, des masses elles-mêmes, que doit partir la reconstruction d'un mouvement socialiste international authentique, et non d'une conférence de militants et de personnalités.

 

Le spartakisme proprement dit prend figure, de janvier 1916 (date de la publication de la première "lettre politique" que le groupe signa du pseudonyme collectif Spartakus), à la conférence spartakiste du 7 octobre 1918. Ces "premières actions de Spartakus", auxquelles est consacrée la seconde partie du livre sont étroitement liées aux progrès du mouvement de masse contre la guerre en 1916 et 1917, à travers toute l'Allemagne. Les grèves d'avril en 1917, la révolte de la flotte en août 1917, préludent au puissant mouvement de grèves de janvier 1918 (400 000 grévistes à Berlin le lundi 28 janvier). Le cri que pousse Liebknecht "à bas la guerre", devant des milliers d'ouvriers qui manifestent à Berlin le 1er mai 1916, retentit à travers tout le Reich; Liebknecht est poursuivi et emprisonné, mais son nom et sa figure symbolisent la lassitude croissante, aux tranchées comme à l'arrière. Les indices de son immense popularité sont indiscutables, note Badia.


Mais le paradoxe - paradoxe sur lequel nous allons revenir - est que le spartakisme, qui se développe au rythme même du mouvement de masse, reste en même temps un mouvement d'appareil, une "fraction" au sens technique du terme. Liebknecht, Rosa, Mehring et leurs amis sont de vieux routiers de la social-démocratie, des cadres chevronnés pour qui les rapports avec la "vieille maison" continuent à être essentiels. Une bonne partie de leur activité est absorbée par leur propagande et leur polémique en direction des majoritaires. En direction aussi des "indépendants", courant socialiste centriste qui s'est différencié progressivement pendant la guerre, pour aboutir à une scission en avril 1916. Ce parti social-démocrate indépendant est dirigé par des modérés (Haase, Ledebour, Kautsky), mais il refuse la position chauvine des majoritaires. Après de longues discussions, les spartakistes décident d'y adhérer, pour influencer son aile gauche. Ils ne constituent donc qu'un courant politique, et non une force organisée au sens léniniste du terme, quand éclate la révolution allemande de novembre 1918.

 

De la chute de la monarchie Hohenzollern à l'assassinat de Liebknecht et de Rosa Luxemburg, l'histoire s'accélère brusquement. En moins de trois mois, les spartakistes jouent et  perdent; ils n'arrivent pas à prendre la direction de la révolution allemande. Les cinq chapitres de la troisième partie ne sont pas de trop, pour nous aider à suivre le fil compliqué de cette période tumultueuse. Les spartakistes tiennent non seulement à Berlin mais à Brunswick, à Stuttgart et en d'autres centres provinciaux, un rôle actif dans la révolution républicaine de novembre. Mais ils se heurtent aux socialistes majoritaires, mieux implantés, plus expérimentés, et qui se sont secrètement mis d'accord avec la bourgeoisie et l'état-major. Les indépendants ne sont ni assez nombreux, ni assez résolus, ni assez unis pour constituer une "troisième force" donnant à l'extrême-gauche une certaine liberté de manœuvre. Très tardivement, en décembre, les spartakistes forment le Parti communiste allemand, en s'unissant avec d'autres petits groupes d'extrême-gauche. Mais leurs jours sont comptés, et ils sont écrasés à l'issue de la semaine sanglante (6 - 12 janvier), malgré l'ampleur initiale des mouvements de masse qui ouvrent celle-ci (un million de manifestants à Berlin le 5 janvier 1919, pour protester contre l'éviction d'un préfet de police favorable à 'extrême-gauche).


Une fois retracées ces étapes du mouvement spartakistes, G. Badia essaye d'apprécier la force réelle du mouvement (dont le rayonnement est bien supérieur à l'organisation) et d'analyser l'origine sociale de ses militants. Malgré la rareté des documents concrets, il semble qu'il ait eu de solides racines dans la classe ouvrière, et non seulement chez les intellectuels comme on le prétend souvent (même si presque tous ses dirigeants se recrutaient parmi ces derniers). Particulièrement suggestif est le chapitre XX (caractères essentiels du spartakisme): l'hostilité à la guerre, l'internationalisme, la confiance dans la capacité politique des masses, par-delà la médiation des appareils politiques, le sens de l'action, la foi dans la capacité de la révolution à se développer par elle-même, selon sa "loi d'airain", dit Rosa Luxemburg, tout cela donne au mouvement un profil original, aussi différent de la vieille social-démocratie que du bolchévisme.

 

La conclusion à laquelle conduit le livre de Badia (encore que l'auteur ne la développe pas systématiquement) c'est que les spartakistes n'ont pas pu résoudre leur contradiction essentielle - qui est peut-être la contradiction essentielle de tout mouvement révolutionnaire. A savoir la contradiction entre le mouvement de masse et l'appareil politique. Ils étaient profondément pénétrés de la foi dans la capacité révolutionnaire des masses. "Toute véritable grande lutte de classe doit reposer sur l'appui et la collaboration des masses les plus étendues ... l'estimation exagérée ou fausse du rôle de l'organisation dans la lutte de classe du prolétariat se complète d'ordinaire par la sous-estimation de la prolétarienne inorganisée et sa maturité politique". Dans cette citation de Rosa Luxemburg, et dans maints textes analogues qui exaltent les masses et dénoncent les appareils sclérosés, il y a comme une préfiguration des idées castristes, voire de certaines dénonciations kroutchéviennes de la malfaisance des appareils, du "bombardement des états-majors" dans le cadre de la révolution culturelle chinoise ... Mais les spartakistes sont en même temps, on l'a déjà noté, des hommes d'appareil. Ce sont des "oppositionnels" nourris dans le sérail social-démocrate. Leur objectif, très longtemps, est davantage de reconquérir la vieille maison, que de former une organisation nouvelle (elle ne naîtra formellement qu'en décembre 1918 avec le Parti communiste allemand), et surtout de concevoir et d'élaborer et d'élaborer des formes nouvelles de rapports entre les masses et l'avant-garde organisée.  Il est significatif que l'équipe dirigeante du spartakisme, même à l'époque où le mouvement est en pleine force, en plein élan, soit en décembre 1918, ne comprenne que des hommes du vieux noyau oppositionnel social-démocrate, et pas un seul sorti du mouvement de masse qui s'est développé pendant la guerre. Il est significatif (c'est Badia qui attire notre attention sur ce point) que les comités de marins insurgés, dans l'été 1917, quand ils cherchent des appuis politiques, vont trouver les socialistes majoritaires et non les spartakistes : indicatif du relatif isolement de ceux-ci. Encore au début de la semaine sanglante, les chefs spartakistes pensent en termes de politique "classique" : ils songent à la "formation d'un gouvernement Liebknecht-Ledebour" (un des chefs des indépendants) pour remplacer le gouvernement des socialistes majoritaires Ebert-Scheidemann. Les spartakistes, nés de l'opposition au vieil appareil politique et nourris de leur foi (un peu idéalisée sans doute) dans les masses, n'ont pas réussi à dépouiller vraiment le vieil homme, à créer de nouvelles structures politiques, à se fondre vraiment dans le mouvement des masses pour en faire naître une force politique vraiment neuve, malgré les circonstances exceptionnellement favorables qu'offrait la débâcle allemand de 1918.

 

Les virtualités de l'Allemagne révolutionnaire de 1918 étaient pourtant considérables. Elles offraient une richesse, une diversité, une vitalité dont le livre de Badia ne donne qu'une idée incomplète - c'est la conséquence logique du fait qu'il a construit tout son livre autour de la seule gauche social-démocrate et du seul groupe fondateur spartakisme. Mais, en 1917 - 1918, il existait en Allemagne bien d'autres groupes nés eux aussi du refus de la guerre et du dégoût de la vieille social-démocratie. Telles les "gauches de Brême", mouvement régional qui refusent, contrairement aux spartakistes d'adhérer au parti socialiste centriste quand il fait sécession, et qui se proclamera communiste avant les spartakistes eux-mêmes. Tel le mouvement bavarois, qui a le pouvoir à Munich avec Kurt Eisner jusqu'à l'assassinat de celui-ci. Telle l'organisation berlinoise des "Délégués révolutionnaires", dont les rapports avec les spartakistes sont décisifs pour l'issue de la lutte dans la capitale. Telle l'intelligentsia gauchiste et anarchisante, qui n'est évoquée qu'une fois, à travers un poème du jeune Brecht (l'éminent traducteur de ce dernier ne pouvait quand même pas passer son nom sous silence), et qui aurait elle aussi mérité qu'on la définisse moins sommairement. Brecht en 1918 n'était pas un isolé. Des dizaines de jeunes intellectuels étaient comme lui en état de dissidence idéologique et morale à l'égard de tout l'ordre établi, qui semblait sur le point de s'effondrer sous leurs yeux avec la monarchie wilhelmienne.

 

L'attention, soit dit par parenthèse, est aujourd'hui ramenée sur cette dissidence intellectuelle, sur ce refus global des valeurs reçues, à travers le cas de Traven, le mystérieux romancier auquel Remparts, la revue américaine de gauche, a consacré une longue étude en septembre 1967. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si une revue comme Remparts s'intéresse à Traven et à l'insoumission idéologique des jeunes allemands de 1918, alors qu'un mouvement de même nature se développe aujourd'hui aux Etats-Unis dans le sillage d'une autre guerre sans cause et sans avenir, la guerre du Viêtnam. Traven publiait à Munich en 1917 - 1918 un petit périodique, Der Ziegelbrenner (Le brûleur de briques), de tendance pacifiste et antinationalistes. Il participe avec Eisner et Landauer à l'éphémère révolution anarcho-syndicaliste des Soviets bavarois, au début de 1919. Il se réfugia ensuite au Mexique pour poursuivre une carrière purement littéraire.


Les Gauches de Brême, les Soviets bavarois, les Délégués révolutionnaires berlinois, l'intelligentsia gauchisante à la Traven et à la Brecht, cette liste pourrait certainement être allongée par un spécialiste. Mais ces exemples qu'on rencontre au détour des paragraphes du livre de Badia, suffisent déjà à montrer quelle était la vivante disponibilité, la vivante diversité des forces révolutionnaires dans l'Allemagne de 1918. Le problème révolutionnaire fondamental de cette époque n'était-il pas l'unité de toutes ces forces vigoureuses et fraîches, mais disparates? N'est-ce pas un des aspects de l'échec des spartakistes cette incapacité où ils furent d'unir tous ces mouvements nés de la crise allemande?

 

Situer le spartakisme dans la diversité de l'extrême-gauche allemande en 1918 eût été d'autant plus instructif, que la diversité régionale, le "polycentralisme", est un des traits caractéristiques de la scène politique allemande en 1918. Ce polycentrisme n'est pas chose nouvelle outre-Rhin. Sans remonter au traité de Westphalie, l'histoire de l'Allemagne au XIXème siècle est riche en situations où la vie politique se développe à partir de plusieurs centres géographiques, où chaque région, parfois chaque ville, évolue à un rythme différent et présente un profil différnt des forces politico-sociales. La révolution de 1848 en Allemagne, présentait au plus haut point ce caractère polycentrique, par contraste par exemple avec le caractère relativement unitaire de révolution de 1848 en France. Il en est de même en 1918. Brême ou la Bavière ne sont pas Berlin, et évoluent selon leur dynamique propre. A l'intérieur même du mouvement spartakiste, les différences régionales sont grandes. Les spartakistes de Francfort ou de Dresde, note Badia, avaient refusé d'entrer dans le parti socialiste centriste selon les directives du noyau central (Liebknecht, Rosa Luxemburg, etc.). Remarque qui conduit à l'idée qu'au polycentrisme né de la réalité objective allemande s'ajoutent les conceptions mêmes des spartakistes, hostiles à toute centralisation, à tout appareil autoritaire.

 

Un chapitre sur la variété des situations régionales au cours de la révolution de 1918 aurait permis au lecteur de mieux se représenter et la force des spartakistes par rapport aux autres courants d'extrême-gauche, à travers tout le pays, et la force en valeur absolue de l'extrême-gauche, par rapport aux socialistes majoritaires et aux partis bourgeois. Il aurait aussi permis d'aborder de front l'importante question: jusqu'à quel point les spartakistes représentaient-ils un courant "national" (c'est-à-dire comptant au niveau de l'Allemagne entière), dans quelle mesure au contraire n'étaient-ils pas au fond, au moins en ce qui concerne leur implantation de base et leur "prise" sur la réalité politique, qu'un mouvement local berlinois?


Un mot enfin du moment spartakiste en son double sens de point dans le temps et de force politique née de ce contexte. Cette notion n'est peut-être pas tout à fait utilisée à sa mesure. On pense aux pages d'Althusser, dans "Contradiction et surdétermination", sur le moment bolchevique d'octobre 1917. L'offensive bolchévique était comme "surdéterminée" par la totalité des facteurs qui définissaient la situation de l'empire tsariste à l'automne 1917. La  contradiction "abstraite" entre capitalisme et socialisme n'a pu être résolue alors au profit du second terme, à travers une révolution victorieuse, que parce que cette contradiction était nourrie, surdéterminée par tout son contenu original, historique. La révolution russe, a montré Althusser, n'est pas une exception mais la mise en jeu des conditions, permettant - permettant seules - à une contradiction générale de devenir opératoire. Qu'en est-il de l'Allemagne de 1918? La question est d'autant plus importante que, on le sait, les chefs de la révolution russe regardaient semaine par semaine, presque heure par heure, du côté de Berlin. Ils vivaient dans l'attente désespérée d'une victoire révolutionnaire allemande, sans laquelle ils avaient le pressentiment que la révolution russe resterait précaire, exposée à toutes les déviations, condamnée à se développer dans des conditions trop particulières.

 

A la page 307, mais en quelques lignes, d'ailleurs excellentes, Badia nous rappelle que l'Allemagne craque de toute part. Les anciennes structures sont ébranlées. La vie économique est perturbée. La misère est grande. Avec ou sans spartakisme, il est fatal dès lors qu'ici ou là des explosions aient lieu, impulsions désordonnées, expression de la colère d'un groupe de manifestants. On eût aimé pouvoir disposer d'un tableau même très succinct, mais systématique, de la crise allemande à la fin de l'année 1918. Car seule cette crise explique ce que Badia appelle la "radicalisation" du mouvement populaire en Allemagne à l'automne 1918, c'est-à-dire le fait qu'en octobre, novembre, décembre 1918, la situation révolutionnaire mûrit rapidement en Allemagne, et élargit brusquement, trop brusquement peut-être, la zone d'influence des spartakistes. La qualité de la stratégie des révolutionnaires, la valeur de leur organisation, l'état de leurs liens avec les masses, tout cela est certes fondamental, pour assurer le succès d'une révolution. Mais le degré de désorganisation du camp adverse compte au moins autant: la décomposition du régime de Nicolas II, de Tchiang Kai-Chek, de Batista, a été un facteur décisif de succès en 1917, 1949, 1958. On aurait aimé savoir où en étaient les choses du côté de "l'ordre" allemand, à l'automne 1918.

 

L'ouvrage de Gilbert Badia nous laisse quelquefois sur notre faim. Cependant, c'est une étude richement documentée, vigoureuse, où le récit est mené sans lasser une minute l'attention. Elle est complétée par de très utiles appendices: bibliographie, chronologie, textes choisis, notes biographiques, et l'indispensable index dont tant d'éditeurs français croient bon aujourd'hui de se dispenser. Elle est surtout marquée par une qualité majeure: son aptitude à concilier le respect de l'objectivité et la sympathie humaine. Badia ne cherche pas à idéaliser les spartakistes; il sait critiquer la naïveté de certains historiens d'Allemagne de l'Est. Mais il se refuse tout autant à accepter les critiques de l'historiographie ouest-allemande à leur égard (sa controverse avec Kolb est un modèle de précision et de vigueur, en négligeant l'invective et le slogan). Il sait que les spartakistes combattaient pour l'avenir de leur pays et il sait faire partager cette sympathie à son lecteur.

 

Jean CHESNEAUX

 

 


Gilbert Badia, Le spartakisme : les dernières années de Rosa Luxembourg et de Karl Liebknecht : 1914-1919, Paris, l'Arche, 1967 

 

Jean Chesneaux   lienL Homme et la société  lien   Année   1967   lienVolume   5   lienNuméro   5   lienpp. 210-213.

 

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/homso_0018-4306_1967_num_5_1_3091


S'informer sur Jean Chesneaux

 

 

 



Repost 0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 22:28

comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

Beaucoup d’idées fausses traînent sur les attitudes des partis révolutionnaires par rapport aux soviets russes de 1905.Les uns croient que Lénine défendait déjà sa conception de 1917, celle de soviets organes du futur pouvoir prolétarien.


Les autres que Rosa Luxemburg avait défendu le « conseillisme ». Je conseille à ce propos de rechercher le mot même de « soviet » dans l’ouvrage de Rosa sur la révolution de 1905 : « Grève de masse, partis et syndicats ». Il n’y est question qu’une fois du Conseil des députés ouvriers de Petrograd et jamais question de pouvoir aux conseils ouvriers ni de direction des luttes révolutionnaires par des conseils de travailleurs. Jamais Rosa Luxemburg n’y discute des rôles respectifs du parti et des conseils... Elle voit dans les grands événements révolutionnaires, d’une part le rôle du parti et d’autre part celui ... des syndicats ...

 

A lire sur

http://www.matierevolution.fr/spip.php?article3100

Repost 0

Grève de masse. Rosa Luxemburg

La grève de masse telle que nous la montre la révolution russe est un phénomène si mouvant qu'il reflète en lui toutes les phases de la lutte politique et économique, tous les stades et tous les moments de la révolution. Son champ d'application, sa force d'action, les facteurs de son déclenchement, se transforment continuellement. Elle ouvre soudain à la révolution de vastes perspectives nouvelles au moment où celle-ci semblait engagée dans une impasse. Et elle refuse de fonctionner au moment où l'on croit pouvoir compter sur elle en toute sécurité. Tantôt la vague du mouvement envahit tout l'Empire, tantôt elle se divise en un réseau infini de minces ruisseaux; tantôt elle jaillit du sol comme une source vive, tantôt elle se perd dans la terre. Grèves économiques et politiques, grèves de masse et grèves partielles, grèves de démonstration ou de combat, grèves générales touchant des secteurs particuliers ou des villes entières, luttes revendicatives pacifiques ou batailles de rue, combats de barricades - toutes ces formes de lutte se croisent ou se côtoient, se traversent ou débordent l'une sur l'autre c'est un océan de phénomènes éternellement nouveaux et fluctuants. Et la loi du mouvement de ces phénomènes apparaît clairement elle ne réside pas dans la grève de masse elle-même, dans ses particularités techniques, mais dans le rapport des forces politiques et sociales de la révolution. La grève de masse est simplement la forme prise par la lutte révolutionnaire et tout décalage dans le rapport des forces aux prises, dans le développement du Parti et la division des classes, dans la position de la contre-révolution, tout cela influe immédiatement sur l'action de la grève par mille chemins invisibles et incontrôlables. Cependant l'action de la grève elle-même ne s'arrête pratiquement pas un seul instant. Elle ne fait que revêtir d'autres formes, que modifier son extension, ses effets. Elle est la pulsation vivante de la révolution et en même temps son moteur le plus puissant. En un mot la grève de masse, comme la révolution russe nous en offre le modèle, n'est pas un moyen ingénieux inventé pour renforcer l'effet de la lutte prolétarienne, mais elle est le mouvement même de la masse prolétarienne, la force de manifestation de la lutte prolétarienne au cours de la révolution. A partir de là on peut déduire quelques points de vue généraux qui permettront de juger le problème de la grève de masse..."

 
Publié le 20 février 2009